Les Lettres Du Mois

Lettre N° 14 - Novembre 2018
Lettre N° 13 - Octobre 2018
Lettre N° 12 - Septembre 2018

Biarritz 64/Agen/Bordeaux/Canéjan 33/Pau 64/…

Je, tu, il, nous avons tous des compétences, c’est une évidence parfois oubliée et encore plus lorsque la retraite a déjà pointé son nez. S’appuyant sur un concept québécois, les accorderies mettent en musique ces savoir-faire afin de créer et nourrir l’échange et la convivialité dans un quartier. Le service rendu y est réglé en "chèques temps".

 

Alain présente des compétences de bricoleur, Jeanine pas du tout mais elle a besoin de poser des étagères dans sa cuisine. Pas de souci, Alain va réaliser l’intervention. Une fois le service rendu et après s’être accordé sur les heures passées, l’accorderie qui joue le rôle de " banque de temps " va créditer les heures sur le compte d’Alain. Celles-ci seront bien sûr, payées par Jeanine qui elle aura constitué un pécule en tant que couturière auprès de personnes diverses. La boucle est bouclée.

Le temps comme monnaie d’échange
Ce concept québécois a été repris depuis 2008 en France par la Fondation de la Macif qui en a acquis la propriété morale et intellectuelle.
Aujourd’hui la France compte 33 accorderies dont celle de Biarritz qui est née voici 11 mois et dont les résultats démontrent un grand intérêt pour ce type de transaction.
À ce jour, les 156 accordeurs de Biarritz totalisent plus de 200 compétences, ont réalisé 1404 échanges de service correspondant à 3100 heures réalisées. Pour sa coordinatrice Ghislaine Crusel, la proposition portée par l’accorderie a tout de suite été très bien accueillie : " Les accordeurs sont satisfaits de pouvoir bénéficier d’un coup de main sans gêne car bien souvent on a peur de demander un service quand on ne sait pas comment remercier la personne. Avec l’accorderie, en échangeant du temps qui repose sur des compétences, chacun est valorisé dans sa relation à l’autre. Vous établissez une autre forme de relation qui fait tomber les barrières sociales."

Lieu d’animations, d’échanges collectifs et de vie associative à l’échelle d’un quartier
L’accorderie, n’est pas qu’une banque, elle est un lieu qui favorise les animations et les échanges collectifs à partir d’ateliers destinés aux accordeurs et s’intéresse particulièrement à la vie avec les associations alentour.
Situé près des halles à Biarritz, le local ne désemplit pas et permet de saisir l’ambiance de l’accorderie rajoute la coordinatrice qui connaît bien le secteur associatif : "Les personnes ont un plaisir à venir ici, à prendre un café, à échanger, c’est un lieu de ressources qui possède une grande diversité par sa population et qui en fait sa richesse".
En 2018, l’accorderie de Biarritz accueillera le rassemblement des 33 accorderies.
À voir le succès de cette dernière, il y a fort à parier que leur nombre aura augmenté d’ici là.

Entre nous…
> Solutions à trouver prochainement ? " Les finances. Nous allons devoir faire un appel auprès des entreprises mais les particuliers peuvent donner aussi"
> Grande satisfaction ? " Des centaines de rencontres extraordinaires pour moi mais aussi pour tous les accordeurs qui sont plein d’idées et qu’il serait bon de reprendre pour améliorer la vie locale."

Pour les plus curieux : www.accorderie.fr/biarritz

REDACTION

Journal  d'information numérique (lettre et site) associatif, indépendant, participatif et gratuit.

Contact : redaction-itvb@orange.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus