Les Lettres Du Mois

Lettre N° 13 - Octobre 2018
Lettre N° 12 - Septembre 2018
Lettre N° 11 - Juin 2018
Lettre N° 10 - Mai 2018
Lettre N° 9 - Avril 2018
Lettre N° 8 - Mars 2018
Lettre N° 7 - Février 2018
Lettre N° 6 - Janvier 2018
Lettre N° 5 - Novembre 2017
Lettre N° 4 - Octobre 2017

Auch 32

Parce qu’ils manquent de logements, les jeunes du Gers seraient amenés à quitter le département. Pour répondre à cette problématique, un gestionnaire de résidence sociale, après avoir créé un lieu d’accueil voici cinq ans, s’engage avec des partenaires et lance un appel auprès des propriétaires publics et privés.

Sansan-32

Comment des professionnels à partir d'une agriculture vertueuse et écologique peuvent-ils nourrir des gens et en vivre décemment ? Depuis 2011, après avoir pris la décision de quitter son bureau d'expert-comptable, un parisien répond à cette interrogation en s'appuyant sur le modèle d'une grande ferme qui abriterait demain plusieurs petites fermes avec l'objectif de mutualiser les expériences et d'y vivre harmonieusement. L'aventure est déjà bien engagée.

Bordeaux 33
Ils ne pensaient pas monter leur entreprise aussi tôt, mais ils savaient qu'ils ne voulaient plus pédaler sous un statut d'auto-entrepreneurs proposés par des plateformes de livraisons. En novembre dernier, ils ont choisi de monter une coopérative. Chaque jour, nos trois sociétaires apprécient l'aventure et apprennent à structurer leur montée en puissance.

Belvès 24
Le samedi matin, à Belvès (24), les habitués du marché retrouvent Hugues derrière l'étal de charcuterie, juste en face du café des sports. Il pèse, emballe, vend des produits issus d'un élevage de porcs noirs Ibérico. A ses côtés Gilles, l'éleveur, fier de ses produits et heureux d'avoir proposé voici 6 ans à son jeune vendeur qui est trisomique de l'accompagner. Cette expérience aujourd'hui est prolongée par un nouveau projet avec toujours l'objectif de rendre plus visible les personnes handicapées aux yeux de tous.

Amou 40
Comment créer un dialogue intergénérationnel sur un territoire ? Comment susciter la rencontre entre des jeunes d'un collège et des personnes âgées en établissement ? Et si l'écriture et le travail en commun servaient de point de départ, le tout avec l'appui d’une association, reconnue depuis 6 ans pour son festival dans les Landes. Récit d'une aventure, toujours en cours, sur le thème de la "gaieté".

Tresses 33

Un terrain agricole de 7 hectares à une dizaine de km de Bordeaux, un projet de maraîchage bio proche de la ville mêlant coworking agricole, expérimentation, formation et l'enthousiasme produit en permanence par son fondateur… Et la ferme de la Glutamine prend forme.

Toulouse 31


Partout dans le monde et en France également les jardins en ville prennent de la hauteur. Ils s'installent sur les balcons et de plus en plus sur  les toits des bâtiments. A Toulouse, en plein centre-ville, un potager de 500 m² culmine à 15 mètres sur le toit d'une clinique.
Lieu de détente pour les salariés, il est un apport bio complémentaire pour les cuisiniers de l'établissement. Très vite, il est devenu un lieu de visite pour le quartier et bien plus…

Vendoire 24

Vous avez entre 20 et 40 ans, vous voulez avoir une nouvelle vision du monde agricole, le découvrir sur tous les continents, prendre connaissance de points de vue économiques, sociaux, culturels ; voir que la femme y tient pleinement sa place; le tout sans tabou… Rendez vous sur le site web Agrophilia pour découvrir un site qui ne parle pas de technique puisque c'est déjà fait ailleurs.

Pavie 32

C'est l'histoire d'un jeune boulanger ; c'est l'histoire d'un amoureux de céréales anciennes forcément bio; c'est l'histoire d'un savoir-faire toujours en recherche ; c'est l'histoire d'une aventure collective, d'une coopérative, qui mêle producteurs, transformateurs, consommateurs et d'autres partenaires. L’objectif ? Permettre à tous d'accéder à des produits de boulangerie de qualité issus de céréales anciennes locales à un prix juste.

Escource 40 - Communauté de Communes Coeur Haute Lande

L'histoire commence par une tempête, mettant 60% de la  forêt de la commune d'Escource (40) à terre. Elle se poursuit par la réaction d'un homme, le maire, qui ne veut pas céder à la facilité pour combler une perte de recette communale. Il va alors entraîner la Communauté des Communes, la Région, l'État, les entreprises et les agriculteurs dans un projet novateur en matière de transition énergétique. Et les citoyens ? Ils ont aussi leur place et demain ils donneront de la voix à travers une coopérative.

Vayres- 33

A Vayres, le syndicat mixte de collecte propose un nouveau concept de déchetterie en dehors des codes habituels de par son design et ses équipements avec la volonté de faire changer le regard des usagers. Le déchet y retrouve une nouvelle vie à partir d'un libre service gratuit ou en empruntant les filières de recyclage. Conséquences : le lieu est apprécié, les incivilités baissent et les tonnages d'enfouissement diminuent fortement.

Montagnac-la-Crempse - 24

S'adapter en permanence à la société, aux jeunes, aux personnes en difficulté qui sont dans une proximité de leur territoire en  proposant des activités en relation avec l’environnement, c'est la mission depuis près de 30 ans d'une association de Dordogne.

Pavie, Fleurance, Lectoure-32/

Dans le Gers on ne manque pas d’idées pour attirer les jeunes médecins. Communes, communautés de Communes, ordre des médecins, ARS, offices de tourisme, tous disent 32 avec le conseil départemental, également prêt à partager ses bonnes idées au-delà de son territoire pour lutter contre la désertification médicale annoncée en milieu rural.

Capbreton-40

Du déchet au design, c’est ainsi que l’association landaise API’UP résume son activité dont les valeurs s’inscrivent dans l’économie circulaire et solidaire avec dans ses gènes l’innovation. Dans cette boucle positive, on parle principalement d’hommes au cœur de l’économie, d’emplois, d’upcycling, de développement durable, d’éco conception et de partenariats locaux.

Ramonville-31/

Aujourd’hui, les classes en Langues des Signes Françaises (LSF), classes d’enfants sourds où toutes les matières sont enseignées dans une vraie langue des signes se développent. Plus rares sont les filières complètes qui vont de la maternelle au Lycée. Dans l’Académie de Toulouse c’est le cas avec une particularité puisqu’à Ramonville, l’école primaire mêle enfants sourds et entendants. Une mixité qui fonctionne plutôt bien.

Casseneuil-47/

De plus en plus nombreux, les tiers lieux,peuvent être des lieux d’échange, des espaces de travail, d’aides à la création d’emploi, à l’apprentissage de nouveaux savoirs et également des lieux de loisirs. A Casseneuil, près de Villeneuve, toutes ses possibilités existent avec une volonté plus forte de se familiariser avec l’ordinateur et Internet et demain d’aller vers les Mooc* et d’aider leurs utilisateurs.

Vallée d’Aspe-64


Au cœur de la Vallée d’Aspe, des habitants se sont regroupés et ont mis la main à la poche pour créer une cagnotte afin de développer la vie économique sur leur territoire. En 6 ans, l’épargne collectée a donné vie à 17 projets, créé et consolidé une vingtaine d’emplois. Le mouvement citoyen semble résolument enclenché.

Saint-Pierre-de-Frugie  24

Petite devinette. On peut se rendre dans ma commune en voiture ou à pied par les sentiers de randonnées ; on y prend plaisir à visiter mon patrimoine restauré avec des matériaux écologiques, à acheter des produits locaux bio mais aussi à s’attabler dans le restaurant et à loger en gîte ou au refuge. Je suis, je suis : la commune de Saint-Pierre-de-Frugie en Dordogne.

Agen-47

Afin de répondre à un cas pratique, une demande émanant de son beau-père qui à 91 ans avait décidé de ne plus prendre sa voiture tout en s’inquiétant de ne plus pouvoir sortir de chez lui, Jean-Alain Trimouille a mis en place la solution : avoir un chauffeur qui serait recruté parmi les jeunes retraités.
Aujourd’hui 12 départements retiennent l’idée avec la volonté de la mettre prochainement en place.

Auch 32

Imaginez en plein centre d’Auch, au cœur des ruelles médiévales, un ancien monastère du XVIIe siècle avec des jardins en terrasse à différents niveaux, le tout laissé à l’abandon. Ce lieu extraordinaire a désormais repris vie grâce à son acquisition par un petit collectif qui a décidé voici 4 ans autour d’un verre d’en faire leur habitation. Jean-Marc Jourdain raconte cette aventure humaine tel un alpiniste savourant l’ascension accomplie avec ses difficultés tout en nous donnant envie de vivre une expérience similaire.

Samadet-40

L’histoire de la SCOP Laporte à Samadet dans les Landes démarre avec le départ en retraite d’un artisan patron ébéniste. Quinze ans plus tard, la petite entreprise présente un effectif de 20 salariés associés dont un gérant qui aime à raconter ce qu’est la vie d’une SCOP en interne, ce qu’elle change dans les relations au travail.
On prend plaisir à l’écouter.

Montbrun-Lauragais-31

La réappropriation de la terre communale par les habitants de Montbrun-Lauragais avec l’accord de la Mairie a permis de créer un verger et un potager, ouvert à ses habitants.
Le collectif citoyens "grains de pollen" aura mis deux ans pour faire germer l’idée. Au regard de ce succès, il compte bien aller plus loin en créant une coopérative d’achats de produits bios.

REDACTION

Journal  d'information numérique (lettre et site) associatif, indépendant, participatif et gratuit.

Contact : redaction-itvb@orange.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus