Les Lettres Du Mois

Lettre N° 14 - Novembre 2018
Lettre N° 13 - Octobre 2018
Lettre N° 12 - Septembre 2018

Escource 40 - Communauté de Communes Coeur Haute Lande

L'histoire commence par une tempête, mettant 60% de la  forêt de la commune d'Escource (40) à terre. Elle se poursuit par la réaction d'un homme, le maire, qui ne veut pas céder à la facilité pour combler une perte de recette communale. Il va alors entraîner la Communauté des Communes, la Région, l'État, les entreprises et les agriculteurs dans un projet novateur en matière de transition énergétique. Et les citoyens ? Ils ont aussi leur place et demain ils donneront de la voix à travers une coopérative.


La tempête Klaus en janvier 2009, fut ravageuse dans les Landes, à  Escource elle anéantira 60 % de la forêt soit 6000 ha. Elle reste un sinistre souvenir dans la mémoire des Landais et aussi  dans celle des communes qui sont dans une très large majorité propriétaires de surfaces forestières importantes. Ainsi à Escource, commune de 760 habitants, la vente des bois, chaque année rapportait entre 50 et 80 000 €. "C'est dans ce contexte que j'ai vu arriver des opérateurs extérieurs, étrangers, des fonds de pension d'investissement dont je n'avais jamais entendu parlés  et qui me proposaient de combler cette perte annuelle par des taxes  sur des ressources énergétiques qui seraient issus de notre territoire" explique Patrick Sabin, le maire et vice-Président de la Communauté de communes de coeur Haute Lande.


Garder la maitrise des ressources naturelles
Après avoir renoncé à ces propositions il s'agissait pour le maire de créer une synergie au niveau  du territoire avec l'objectif  de garder la maitrise des ressources naturelles. Fin 2011,  la commune signe la charte TEPOS (territoire à énergie positive) dont l'objectif poursuivi par ses adhérents est de devenir un territoire dont les besoins énergétiques ont été réduits au maximum et sont couverts par les énergies renouvelables locales. En 2015, c'est au tour des 7 communes de  Communauté de Communes de Coeur Haute Lande à partir d'une structure juridique de type SEML (Société d'Économie Mixte Locale) de répondre  à un appel à projet de la Région Aquitain et de rejoindre alors le réseau national TEPOS.


Rassembler les acteurs industriels locaux…
Une enveloppe de 500 000 € de la Région va alors permettre d'installer des candélabres autonomes (autoconsommation) non reliés au réseau ; de poser des panneaux photovoltaïques et cogénéres ( production électricité et chaleur) sur les bâtiments publics, produisant à la fois de l'électricité et de la chaleur. Le surplus d'énergie étant distribué vers d'autres bâtiments municipaux. "L'idée de créer une SEML  pour produire sur notre territoire des énergies renouvelables  est née dans le but de rassembler les acteurs industriels locaux, la  Communauté de commune majoritaire, les entreprises innovantes locales comme Valorem pour l'éolien, BaASEpour les panneaux hybrides, Enercoop et aussi  les habitants via la création d'une coopérative qui serait actionnaire à 25 % à terme".


Associer la population à la prise de décision
Ainsi d'ici quelque mois, la coopérative "Énergie citoyenne de la Haute Lande”, nouvellement créée viendra s'associer aux acteurs actionnaires de la SEML. "Nous entrons dans une vraie démarche de démocratie participative en matière de transition énergétique où les citoyens seront désormais associés à toute action engagée. Le ticket d'entrée est placé à 100 €"conclue le maire d'Escource.
Pour l'heure Patrick Sabin enchaîne les réunions locales d'informations jusqu'à la fin du mois de mars afin d'inviter les habitants de la Communauté de Commune de Coeur haute Lande à rejoindre la coopérative, futur partenaire de la SEML.


Entre nous

> Grande satisfaction : "Aujourd'hui, c'est d'avoir attirer l'attention des politiques quel que soit leur bord car ce n'était pas gagné au démarrage de notre action ".

> Solutions à trouver prochainement ? " Elles sont toujours en rapport avec la technocratie. C'est souvent très long de monter un projet qui passe par une jungle administrative".




Pour les plus curieux :  http://www.escource.fr   -  www.coeurhautelande.fr






REDACTION

Journal  d'information numérique (lettre et site) associatif, indépendant, participatif et gratuit.

Contact : redaction-itvb@orange.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus