Les Lettres Du Mois

Lettre N° 14 - Novembre 2018
Lettre N° 13 - Octobre 2018
Lettre N° 12 - Septembre 2018

Belmont-32

Le château de Belmont, au sud de Vic-Fezensac, abrite depuis 2017 le siège social de l'association Chateau-Neuf Des Peuples, clin d'oeil humoristique au célèbre vignoble des côtes du Rhône mais surtout un projet généreux dévoilé par ses propriétaires artistes qui veulent en faire un lieu de passage, de rencontres et d'expressions.


Camille Lecoeur, artiste de cirque et Léo Ferreira, musicien, la trentaine tous deux et amis, sont devenus en 2016 les propriétaires du château de Belmont, une énorme bâtisse entourée sur 5 hectares de plusieurs bâtiments (un château de 1500 m², trois dépendances de plus de 2000 m² et une maison de 150 m²).
A l'abandon, depuis des années, le château attendait son acquéreur. "Nous ne sommes pas gersois. Je venais en vacances voir ma famille à l'école de théâtre équestre de Belmont quand j'étais étudiant - raconte Camille Lecoeur - Je regardais à chaque fois ce château, les idées ne manquaient pas. En 2011, il était encore à plus d'un million d'euros. Et puis le prix a baissé. Avec Léo, on a commencé à travailler sur notre projet de vie, nos valeurs. On a voulu passer à la réalisation. Il a fallu réunir une partie de l'argent et nous avons bénéficié d'un crédit vendeur".


Redonner vie à un patrimoine pour ouvrir de nouveaux horizons
C'est à titre personnel que Camille et Léo acquièrent l'ensemble pour un montant de 280 000 € montrant ainsi au niveau local et d'éventuels partenaires  leur engagement dans ce lieu en devenir. Ils créent dans la foulée  l'association Château-Neuf des Peuples pour réaliser leur projet aux activités diverses comme le précise Léo : "En redonnant vie à ce patrimoine historique, nous souhaitons favoriser des initiatives locales de création d'entreprise dans les domaines de l'artisanat, l'agriculture et la culture. Cette proximité sera un atout pour mutualiser les moyens, croiser les publics. La pratique artistique y aura une grande place et sur le plan personnel, nous y exercerons chacun notre métier. "


Un artisan, un élagueur… déjà installés sur le site
On peut facilement l'imaginer, vu l'ampleur des bâtiments, la première année a été marquée, même si les toitures étaient en bon état, par un gros travail de rénovation dont la maison de 150 m2 qui a permis d'assurer des rentrées d'argent régulières à travers des locations.
Pour cela l'intervention d'artisans locaux a été nécessaire associée à la proposition de chantiers participatifs dénommés "G.R.A.V.A (Grande Rénovation Artistique Volontaire et Atypique) tout au long de 2017 et désormais planifiés dans le temps à raison d'un rendez vous mensuel.
Les volontaires, une vingtaine en moyenne, sont logés et nourris et l'ambiance y est garantie.
Grâce à l'ensemble de ces actions, se sont installés d'ores et déjà sur le site : un artisan, un élagueur, un peintre en bâtiment. Prochainement, l'idée est de favoriser l'installation d'un ou plusieurs maraîchers bio.


Un événement est envisagé cet été
Très actifs et optimistes, nos jeunes propriétaires dont l'idée a été bien accueillie localement mènent de front la recherche de fond (opération de crowdfunding) et de partenaires financiers, l'organisation des travaux, et les actions de communication. Pour cet été, un événement est envisagé sur le site.
"On a un planning à tenir. Tous les jours, on se lève avec un vrai travail à accomplir plutôt que des problématiques à résoudre" se plait à dire Camille.
La tâche est ardue, mais on peut être confiant quand on connaît la devise de nos châtelains : Il est possible de ne rien faire, voilà la meilleure des raisons d'agir.

Entre nous
> Grande satisfaction : ils ont répondu presque en coeur : "avoir choisi son projet de vie, le vivre et se réveiller le matin dans un endroit comme celui-ci "
> Solutions à trouver prochainement : " Le temps et les finances. Mais, on y travaille chaque jour."

Pour les plus curieux : https://www.facebook.com/cndp32

REDACTION

Journal  d'information numérique (lettre et site) associatif, indépendant, participatif et gratuit.

Contact : redaction-itvb@orange.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus