Les LETTRES du Mois

Lettre N° 23 - Novembre 2019
Lettre N° 22 - Octobre 2019
Lettre N° 21 - Septembre 2019
Lettre N° 20 - Juin 2019
Lettre N° 19 - Mai 2019
Lettre N° 18 - Avril 2019
Lettre N° 17 - Mars 2019
Lettre N° 16 - Février 2019
Lettre N° 15 - Janvier 2019

64 / 65

Un salon de coiffure qui se pose sur la place du village ou à proximité d’un lieu de vie, une école ou un marché, c’est aujourd’hui bien plus qu’un nouveau service qui se développe, c’est une façon de favoriser des liens de proximité au sein d’une commune. Une prise de conscience préalable quand on a fait  le choix de ce métier itinérant.

24 /31 /32 /33 /40 /47 /64 /65 /……

Lancé voici quelques mois le projet « 1000 cafés » s’adresse aussi bien aux maires qu’à des particuliers ; les premiers peuvent proposer des lieux de création ou de reprise ; les seconds soumettre leur candidature à la gestion d’un café ou mobiliser leur maire pour porter la commune candidate.

Hautes-Pyrénées - 65

Dispenser un enseignement à domicile ou à l’hôpital gratuitement auprès de jeunes dont la scolarité  ou les études sont interrompues à la suite d'un accident, d'une maladie… C’est la mission  d’une association de professeurs bénévoles des Hautes-Pyrénées depuis trente ans.

Haute-Garonne - 31

Afin de stimuler la création d’entreprise en coopérative, bien qu’en progression constante,  l’Union Régionale des  Sociétés Coopératives et participatives d’Occitanie organise un  concours pour la 3e année consécutive. Si vous êtes tentés par cette  voie, c’est le moment de se lancer…

Terrasson-Lavilledieu 24

Passionné(e)s par leur territoire, les « greeters »  proposent des balades insolites et originales gratuites. La mise en place de ces visites est gérée par les offices de tourisme via une plateforme. En Dordogne, ces visites s’inscrivent dans le tourisme participatif en plein développement.

Luglon 40

Posé sur la place du village, l’ancien café a repris vie avec succès. Comment ? Il a fallu en premier de l’envie et de l’enthousiasme, en deuxième de l’envie et de l’enthousiasme et pour finir, de l’envie et de l’enthousiasme. C’est pour cela que les fondatrices étaient au nombre de trois et on ne s’étonne pas de la référence à Gandhi, portée par l’une d’entre elles : «  Sois le changement que tu veux voir dans le monde ».

Billère 64

Pour rassembler des associations œuvrant sous un même toit dans le domaine de la solidarité internationale et de la citoyenneté, les accompagner dans leur projet… quoi de mieux qu’une « Maison » ? Rencontre avec un lieu, des services, des bénévoles, des actions concrètes.

Lille - 59

Comment donner  une place aux enfants dans la ville, à leur l’envie de bouger, de se déplacer, de s’exprimer verbalement ou autrement ? En construisant des projets  à hauteur d’enfants et à partir de leurs envies. Sur ce principe, les cafés des enfants, les rues des enfants… sont  des lieux qui font une place aux citoyens de demain.

Dijon - 21

Né au Québec dans les années quarante, aujourd’hui très développé, le modèle des coopératives funéraires commence à se faire une place en France. L’objectif de ces coopératives est de proposer des prestations d’organisation d’obsèques personnalisées, mais aussi des pratiques écologiques tout en appliquant un prix le plus juste.

Domancy - 74

Expériences, réflexions, enthousiasme, dons, gros coup de pouce au dernier moment… C’est ainsi que l’histoire d’une ferme désormais acquise par une association va pouvoir se poursuivre, pérennisant une activité agricole, valorisant les productions locales et renforçant la fonction de formation, d’expérimentation et d’accueil du site.

Régions Bruxelles, Wallonie / Belgique

Alors que la Semaine verte de l’UE se tiendra à travers différentes villes européennes du 13 au 17 mai 2019 et prendra fin à Bruxelles, nous avons choisi de nous rendre avant cet événement dans la capitale Belge et d’évoquer une fête, bien particulière, menée par les entreprises de l’économie sociale qui nous raconte la manière de consommer aujourd’hui de nos voisins…

Le Passage d’Agen - 47

S’ils suscitent de plus en plus d’enthousiasme parmi les citoyens, le budget participatif n’est pas un outil technique que l’on brandit pour autant dans cette commune de 10 000 habitants sans précaution.  Il s’est inscrit dans une suite logique d’actions de concertation et de liens avec les citoyens.

Toulouse - 31, Montauban - 82

Que l’on soit depuis quelques jours dans la rue ou depuis des années, l’accès à l’hygiène corporelle est une difficulté au quotidien pour les sans-abri et les mal logés. Dans certaines villes comme ici à Toulouse, une association a mis en place une structure sanitaire mobile. Son fonctionnement repose sur une forte mobilisation de bénévoles d’univers différents.

Vic-Fezensac 32

Chez le particulier ou les jardins communautaires, la permaculture occupe aujourd’hui une large place. Si elle permet de laisser tomber les outils bruyants et peu respectueux du sol, elle nous invite à plus d’observation et souvent à s’initier à travers des stages. Parlons-en avec un « permaraicher » comme il se nomme mais aussi pédagogue. En route pour la visite…

Montesquieu 47

L’histoire de cet espace démarre en 1995 par une fête de l’arbre et aux fruits d’antan… Le succès est là. Auparavant, pendant près de 15 ans, la prospection des campagnes, l’inventaire minutieux des variétés locales, la récupération des greffes… à l’échelle de l’Aquitaine vont constituer la richesse du Conservatoire Végétal où la fête pour sa 23e année bat toujours son plein…

Saint Just 24

Utiliser le bois à partir d’arbres qui ont poussé chez soi pour faire ou compléter une construction, petite ou grande, en sélectionner des pièces pour réaliser des meubles selon l’essence sans passer par un traitement avant leur utilisation… La  démarche est-elle  écologique ? Simplement logique répond  notre scieur de bois mobile…

La Tour-Blanche 24

En quelques mois le tiers-lieu la Boîte à bosse situé à La Tour-Blanche a trouvé « ses locataires ». Ils sont : menuisier, courtier en assurance… Elles sont : traductrice, formatrice ou sophrologue et forment aujourd’hui une communauté de 10 professionnels, tous adhérents de l’association (la Boîte à bosse) pour 6 postes de travail équipé d’un ordinateur.

Biscarrosse 40

À la retraite, elle voulait monter avec quelques copines une association pour aider les jeunes sortis de la scolarité sans diplôme… Renseignements pris, le projet se modifie et s’adresse aux personnes souhaitant acquérir la maîtrise de la langue française. Aujourd’hui l’association est présente sur de nombreuses localités des Landes avec la volonté de relever le défi au regard des nouveaux étrangers qui arrivent.

Carignan  33

Comment sur un territoire péri-urbain de près de 4000 habitants, situé à côté de Bordeaux, en pleine mutation socio-économique, donner envie à des personnes de se rencontrer ? La création d’un lieu qui bannit les étiquettes financières et sociales semble être une partie de la réponse associée aujourd’hui à la volonté de participer à la dynamisation de la vie sociale.

Bordeaux - Floirac - Lormont 33

Grâce à un réseau d'achat groupé un nouveau mode de consommation de qualité et bio se développe dans les quartiers urbains où l'alimentation n'occupe pas la première place dans la dépense des familles.
À l'origine de ces réseaux, on trouve les villes de Lyon puis Strasbourg et depuis quelques mois Bordeaux. Les bailleurs sociaux et les partenariats locaux y sont déterminants pour la mise en place et la pérennité. La transition est en marche…

Villeneuve-sur-Lot 47

La société civile investit de plus en plus dans des projets de production d'énergie renouvelable. Ce vent nouveau souffle déjà dans de nombreuses régions. Il présenterait une spécificité et au final un atout : les projets mettent en mouvement de nombreux acteurs locaux, citoyens de différents horizons, collectivités locales, et entreprises locales chacun y trouvant un intérêt à jouer collectif. Dans le Lot-et-Garonne, ça démarre.

Pau 64 / Bordeaux 33 / Toulouse 31 / …
Comment inciter les jeunes en errance, en grande précarité  sociale et bien souvent médicale à retrouver confiance en eux et à leur redonner une place au sein de la collectivité ? Une piste a été ouverte  au Québec voici quelques années et le concept a été repris en France sous l'acronyme Tapaj (Travail  alternatif payé à la Journée), Pau depuis 2016 est partenaire de ce réseau.

REDACTION

Journal  d'information numérique (lettre et site) associatif, indépendant, participatif et gratuit.

Contact : redaction-itvb@orange.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus