Le Buisson de Cadouin - 24

S’appuyer sur le savoir historique et scientifique avec le souci de la pédagogie lors de visites du patrimoine. Depuis plus de 20 ans les propositions de qualité se développent à la demande des collectivités locales grâce à une association et les visiteurs répondent présents.


Nous sommes ici en Dordogne, sur une ligne horizontale, entre Bergerac et Sarlat, au Buisson de Cadouin où chaque année plus de 6000 enfants sont reçus à l’auberge de jeunesse ; à 10 minutes, se trouve le parc panoramique de Limeuil ouvert en 2005 qui reçoit plus de 35 000 visiteurs par an, plus loin à l’Est, le moulin à papier de la Rouzique, accueillant  16 000 visiteurs et depuis 2010  la filature de Belves revalorisée aujourd’hui avec la création du centre d’interprétation sur la laine…


Une association de médiation du Patrimoine et de l’environnement
C’est « au fil du temps » et sous l’action de l’association au nom éponyme que ces lieux ont repris vie en s’appuyant voici plus de vingt ans sur de jeunes diplômés, ayant la volonté de faire vivre un patrimoine dans un souci de développement local raconte David Faugères à l’origine du projet et aujourd’hui directeur de la structure. « Nous sommes une association de médiation du Patrimoine et de l’environnement auprès des collectivités locales. Notre mission est de favoriser l’accessibilité aux savoirs historiques et scientifiques et par là même promouvoir la connaissance du patrimoine sous toutes ses formes ».


La proposition se structure dans le temps
Au départ, ils étaient une poignée de jeunes diplômés en histoire, histoire de l’art et en géographie frustrés et désolés de voir comment se présentait une offre de visite du patrimoine, sorte de récit tout fait. En 1997, ils bénéficient du dispositif « emplois-jeunes » proposé au moins de 26 ans qui va leur permettre de développer leur activité. « Pendant 5 ans, nous avons été soutenus par ce dispositif, une aubaine, qui a permis de structurer dans le temps notre proposition qui était transdisciplinaire, une méthodologie courante aujourd’hui » précise son directeur.

 


Un pari audacieux à l’époque
En effet, le pari était alors audacieux puisqu’il s’agissait dans une démarche de pédagogie didactique ludique et participative, mise en place par la jeune équipe associative de proposer des programmes de visites, des ateliers, de créer des sentiers d’interprétations et d’animer ainsi des sites touristiques… Des propositions nouvelles et donc audacieuses pour l’époque.
Une équipe aujourd’hui de 20 salariés
Depuis 2005, l’offre continue, à travers également un bureau d’études qui intervient partout en France. « Notre pratique de terrain et la spécialisation des métiers dont nous disposons en interne, infographiste, paysagiste, éco-interprète, historiens, géographes…- nous permettent de répondre aux structures publiques et privées et de continuer à proposer des outils de découverte originaux et participatifs » conclut le directeur très serein sur l’avenir.

Entre nous
 


> Grande satisfaction ? "Avec plus de vingt ans d’existence, l’état d’esprit est toujours le même."


> Solutions à trouver prochainement ? "De penser à la suite…Nous nous inscrivons dans l’économie sociale et solidaire, il faut donc veiller à ce que chacun se sente responsable de l’avenir de l’association, elle ne peut reposer sur quelques uns."



Pour les plus curieux http://au-fil-du-temps.com

Je m’engage à apporter mon expérience sur un projet similaire, vous pouvez me contacter :
David Faugères  -  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

REDACTION

Journal  d'information numérique (lettre et site) associatif, indépendant, participatif et gratuit.

Contact : redaction-itvb@orange.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus