Les LETTRES du Mois

Lettre N° 30 - Novembre 2020
Lettre N° 29
- Octobre 2020
Lettre N° 28
- Septembre 2020
Lettre N° 27
- Mai-Juin 2020
Lettre N° 26 - Avril 2020
Lettre N° 25 - Février 2020
Lettre N° 24 - Janvier 2020
Lettre N° 23 - Novembre 2019
Lettre N° 22 - Octobre 2019
Lettre N° 21 - Septembre 2019

Arthez-de-Béarn 64

Lorsqu’il revient au pays, comme on dit en milieu rural, c’est pour y ouvrir un café multi générationnel et y faire entrer la musique alternative, celle absente des radio. « L’oiseau » va alors transformer le café des sports du village et prendre son envol avec l’ambition d’en faire aussi un lieu de débat. Esprit consensuel, abstenez-vous !

 

A sa voix grave, au léger accent béarnais, son phrasé ponctué et rapide, on se dit que l’homme a du caractère et l’on n’est pas déçu, lorsqu’en quelques mots, Mathieu Turon se présente avec le sourire « j’ai 42 ans, je suis né à Morlanne, à environ 10 km d’Arthez de Béarn. Je suis allé à l’école maternelle ici, ensuite j’ai suivi un cursus normal, puis la fac. Et de 20 à 30 ans, on peut le dire,  j’ai bien glandé. Après, j’ai tenu un café pour lycéens à Pau pendant 8 ans et en 2015 j’ai fait un retour aux sources en reprenant le café des sports à Arthez-de-Béarn.


C’est ainsi que l’aventure démarre…
L’idée de départ de notre tenancier plein d’énergie, en arrivant à Arthez-de-Béarn, commune de 2000 habitants, proche du bassin industriel de Lacq, à 40 min au nord-ouest de Pau, est d’ouvrir un lieu multi générationnel, d’y accueillir comme dans tous les bars de campagne les habitants du village, les jeunes et moins jeunes, les retraités pour les parties de cartes, les amoureux du foot grâce au grand écran placé dans une partie de la salle, mais aussi d’y faire partager ses goûts musicaux une fois par mois ou plus aux ruraux et néo-ruraux. Et c’est ainsi que l’aventure démarre.
Si la proposition musicale a trouvé son rythme et son public auprès des ruraux et néo-ruraux, Mathieu se rend compte  très vite que lorsqu’il contacte les responsables des tournées de chanteurs de rock alternatif, -d’autant qu’il est  novice dans ce type de démarche-, proposer une scène dans un lieu qui s’appelle le café des sports… ça ne tient pas la route auprès de ses interlocuteurs… Alors ? La parade est toute trouvée par le changement de nom du lieu et c’est ainsi qu’est né le Pingouin alternatif. Pourquoi ce nom ?  « Parce ce que j’adore les pingouins… ces ailes lui permettent de nager et voler ». Des  « qualités » qui s’avèreront  utiles  dans une campagne qui n’est pas toujours prête au changement. Pas facile pour certains jeunes d’adopter ce nouveau nom, qui signifiait nouveau lieu en quelque sorte, dans cette institution qui avait la réputation des après-matches. De même pour les retraités pour qui ce nom d’oiseau ne fait pas l’unanimité. Mais il en fallait plus pour décourager le patron des lieux. Et la recette s’avère payante.

Puis, le lieu prend son envol…
« Aujourd’hui c’est plus facile de faire venir de belles pointures de la musique indépendante et je m’y prends mieux aussi. Et puis le sud ouest plaît avec ses atouts de terroir, sa bonne bouffe… Parfois, on peut négocier le cachet si on l’associe à la promesse d’un bel accueil. La culture populaire, elle, est déjà relayée ; moi ce que j’aime c’est ce que l’on n’entend pas sur les radios. J’essaie  de défendre des artistes qui n’auront jamais la couverture médiatique qu’ils méritent.»


Et depuis 2019, on y  débat…
Depuis janvier 2019, le Pingouin Alternatif propose aussi de débattre mais attention ici ce n’est pas le café philo que l’on vous propose, c’est le débat de société, le débat binaire, sujets consensuels s’abstenir, dehors les « bien-pensants ». S’y succèdent François Bégodeau, André Bercoff, le sociologue Michel Maffesoli et bien d’autres. En début d’année 2021, (Covid si tu sors de notre vie !!) Natacha Polony y est attendue.
Si le « je » est souvent dans ses expressions, Mathieu cultive le « nous » à partir de l’association C.A.C 64 (Cabinet des Affaires Culturelles), association subventionnée par le département qui propose un catalogue d’artistes et une logistique pour amener les spectacles dans les cafés ruraux…

Mais… Qui est Mathieu Turon ?
Qui est Mathieu Turon ? Un amoureux du football, des groupes de rock alternatif, de la controverse, de la vie en ruralité, des gens qui ont envie de rencontrer des univers qu’ils ne connaissent pas,  des personnes qui se démènent pour faire vivre la culture dans la ruralité… Mais si vous voulez réellement connaître le volatile, rien de mieux que de se rendre à Arthez-de-Béarn. Accueil garanti !



Entre nous :

> Grande satisfaction : "Avoir rendu possible ce qui paraissait impossible et de voir ainsi que tout est possible.»

> Solutions à trouver prochainement ? «Redorer le blason des bars de campagne même s’il y a des actions aidées auprès des cafés … Il faut faire venir les familles dans ces lieux. Regardez l’Espagne, le café, le restaurant… on y va en famille.»

Je m’engage à apporter mon expérience sur un projet similaire : Mathieu Turon - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Pour les plus curieux : 

Le Pingouin alternatif : https://www.facebook.com/lepingouinalternatif/
Association CAC 64 :   https://www.facebook.com/Pingu64370/

REDACTION

Journal  d'information numérique (lettre et site) associatif, indépendant, participatif et gratuit.

Contact : redaction-itvb@orange.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus