Les Lettres Du Mois

Lettre N° 14 - Novembre 2018
Lettre N° 13 - Octobre 2018
Lettre N° 12 - Septembre 2018

Agen-47

Le Hang'ART, nouveau lieu de convivialité et de partage vient d'ouvrir au centre d'Agen (47) voici 3 semaines. Ce café-restaurant qui est aussi un espace ouvert aux associations et aux événements culturels veut rompre avec l'idée qu'une sortie de temps en temps serait inaccessible et ce, sans pour autant pratiquer l'assistanat.

 

Il aura fallu 3 ans de réflexion, associée à une étude menée sur le territoire agenais pour qu'une équipe de bénévoles, déjà active sous l'égide de l'association Stand‘UP depuis plusieurs années, se lance dans le projet Hang'ART. " Notre action avec notre association initiale organisait 4 événements par an dont un temps fort à Noël. L'objectif était de rompre la solitude, celle qui est bien souvent la conséquence de ne plus avoir les moyens financiers de faire une sortie, car avoir une vie sociale a un coût. Aussi, le soir du 24 décembre, chacun donnait selon ses moyens pour participer aux frais du repas. Ce rendez-vous d'année en année marchait très bien sauf qu'à raison d'une fois par an, vous n'allez pas changer le quotidien des personnes exclues qui sont dans la solitude" raconte Elodie Sauvage-Férezin, une des initiatrices du projet, aujourd'hui directrice bénévole de Hang'ART.


Un café-restaurant, sans oublier la culture
L'idée du Hang'ART est alors née avec l'ambition d'être un café-restaurant comme les autres, qui proposerait une vraie sortie dans un vrai restaurant  (une chef en cuisine a été recrutée), ouvert à toutes les bourses ; la culture y serait présente comme le met en exergue sa dénomination.
Les 300 m2 dont dispose Hang'ART fait certes la part belle au restaurant mais on y trouve une salle polyvalente une salle polyvalente où les associations extérieures peuvent disposer d'un espace pour leurs activités et qui donne ainsi la possibilité de  mutualiser les coûts. D'ores et déjà "Espoir FM", une radio locale partenaire a réalisé une émission en direct  et en public sur le thème du bien-être de l'enfant à l'école.


La libre participation pour principe  
Dans ce concept, le modèle économique n'a pas été oublié. Il présente quelques spécificités qui repose sur une complémentarité entre les deux associations partenaires Hang'ART (association fiscalisée et assujettie à la TVA) et Stand'UP (association traditionnelle Loi 1901). L'association est toute disposée à en faire profiter d'autres structures. Elodie Sauvage-Férezin nous résume le principe : "les clients, disons classiques du Hang’ART, consomment et paient le prix affiché pour leurs achats sans avoir besoin d’adhérer. Quant aux adhérents de l’association Stand’UP, quels que soient leurs revenus, ils pourront opter pour la libre participation sachant que c'est celle-ci qui permettra d'atteindre l'équilibre. D'un côté, les solidaires, pratiqueront la libre participation sous forme de contribution majorée, et de l'autre, les bénéficiaires bénéficieront d'une réduction de 25 % sans justificatifs ou de 50 % avec justificatifs.
Bien sûr,  on n'est pas dans une  posture définitive de donneur ou de receveur ".
Tout cela est bien sûr simple et transparent pour le client qui lorsqu'il entre à Hang'ART ne voit qu'un lieu convivial où il  peut, seul, entre amis ou en famille, prendre une consommation, déjeuner ou dîner, échanger, rencontrer d'autres personnes et se divertir à partir d'une expo, d'un spectacle… 

                                                                      
Après des mécènes, l'association recherche des bénévoles
Le montage financier de l'opération (achat du lieu et travaux) repose sur un engagement des personnes de l'association qui ont constitué une SCI pour acquérir les locaux dont Hang‘ART devrait racheter les parts dans l'avenir.
D'autres subventions ou mécènes sont venus soutenir le projet : des collectivités territoriales, des entreprises privées locales mais aussi des Fondations d'entreprises. Pour l'heure, l'association recherche des bénévoles qui viendraient selon leur disponibilité donner un coup de main une heure ou plus. Avis aux amateurs.

Entre nous

> Grande satisfaction : "Celle  d'avoir créé des tables collectives qui permettent l'échange et de voir que le dialogue se fait naturellement sans préjugé. On voit que nos différences ne sont pas un frein à communiquer."

> Solutions à trouver prochainement ? " On a besoin de bénévoles qui s'impliquent dans le service, la proposition d'animation, le bricolage, l'aide en cuisine… Il y a plusieurs façons de donner un peu de son temps mais le projet est porteur, on devrait y arriver".

Pour les plus curieux  : http://hangart47.fr

REDACTION

Journal  d'information numérique (lettre et site) associatif, indépendant, participatif et gratuit.

Contact : redaction-itvb@orange.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus