Les Lettres Du Mois

Lettre N° 14 - Novembre 2018
Lettre N° 13 - Octobre 2018
Lettre N° 12 - Septembre 2018

Bagnères de Bigorre 65

Alors que certaines associations viennent en aide directement aux immigrés, d’autres font le choix de récolter de l’argent pour ces  associations (la CIMADE, le RESF).  A Bagnères de Bigorre des actions de collecte se mettent en place le plus souvent sur l’envie de rassembler, d’où l’idée d’organiser des concerts, un repas communautaire… mais aussi d’impulser d’autres formes de soutiens.

 

Depuis 2015 date de la création, l’association SolRé s’est donné pour objectif de venir en aide financièrement aux associations en lien avec les demandeurs d'asile et les réfugiés.


Des concerts…
Parmi ses actions, on trouve l’organisation de concerts dont le dernier en octobre a constitué une belle fête aux dires de Nathalie David, aujourd’hui coprésidente de l’association : "Nous aimons les événements qui rassemblent et la musique c’est évident fédère. Bénéficiant de connaissances dans le milieu musical nous avons accueilli cinq groupes sur la scène, tous venus bénévolement. Et cette fois-ci pour l’organisation et la soirée nous avons associé des jeunes mineurs isolés de Tarbes pour tenir la billetterie et la buvette. Ils étaient heureux de participer, de rencontrer du monde. C’était super sympa".
Le concert a permis de récolter plus de 3000 €, un montant entièrement reversé à la CIMADE et qui a notamment permis de participer à l’achat des timbres fiscaux pour une demande de titres de séjours d’une famille dont la somme s’élevait à 1000 €.


Des vide-greniers…
Menée par un bureau essentiellement composé de femmes, autour de la quarantaine, l’association poursuit également d’autres missions confie la coprésidente : "A côté des soirées, nous organisons la récupération de matériels d’électroménager, de meubles et de jouets dans le but d’équiper les appartements des réfugiés qui à la sortie du dispositif en CADA* vont pouvoir accéder certes à un appartement mais vide, sans mobilier et sans argent pour le meubler".
Ainsi dernièrement, en 48 heures, l’association a meublé un appartement pour accueillir une famille avec 2 enfants grâce à son réseau mais aussi grâce aux acquis au cours des mois". S’il existe des dons ponctuels, l’association organise des vide-greniers qui permettent de recueillir de l’argent mais aussi des objets et vêtements qui n’auront pas eu d’acheteurs ces jours-là. "En fin de journée on demande aux gens qui n’ont pas vendu s’ils veulent faire quelques dons. Cela nous a permis de recueillir de nombreux vêtements d’enfants, des petits objets ou ustensiles que nous stockons dans un local aujourd’hui".


Et prochainement un repas communautaire
Ainsi régulièrement, la petite équipe associative se retrouve et concocte de nouveaux projets. "Les choses se font simplement. On établi un planning, on utilise nos réseaux et cela prend forme petit à petit. Notre association ressemble aux événements que l’on propose. Nous aimons bien manger, faire la cuisine, nous avons donc pensé à un repas communautaire qui se tiendra fin septembre sur la Place de Bagnères. C’est encore une autre façon de récolter de l’argent pour les demandeurs d’asile et les réfugiés qui en ont besoin".

* CADA : Centre d'Accueil et de Demandeurs d'Asile.

Légende photo : Concert organisé en octobre dernier, une belle fête pour tous.


Entre nous



> Grande satisfaction ? "Les rencontres que l'on fait avec les familles d'immigrés. il y a ceux que l'on voit à la télé et ceux que vous rencontrez qui sont devant vous et viennent de pays où l'on ira jamais".
> Solutions à trouver prochainement ? "Continuer à  multiplier et développer le réseau, plus on est de relais et plus cela pourra enclencher des réponses à mettre demain en oeuvre".


Je m'engage à apporter notre expérience sur un projet similaire, vous pouvez me contacter  :  Nathalie David - 06 28 30 55 19

REDACTION

Journal  d'information numérique (lettre et site) associatif, indépendant, participatif et gratuit.

Contact : redaction-itvb@orange.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus