Les Lettres Du Mois

Lettre N° 14 - Novembre 2018
Lettre N° 13 - Octobre 2018
Lettre N° 12 - Septembre 2018

Tarbes 65 / Bordeaux 33 / Pau Bayonne 64 / Toulouse 31

Hébergeurs, hébergés, chacun doit y trouver son compte ; c’est dans ce contexte que l’on parle de réussite en matière de cohabitation. Des associations, de plus en plus nombreuses sur le territoire, à Bordeaux, Pau, Toulouse… mais aussi des coopératives et des Centres Communaux d’action sociale comme à Lectoure (32) accompagnent ce nouveau mode de vie solidaire.

Rechercher des hébergeurs, répertorier des demandeurs d’hébergement, créer le binôme intergénérationnel harmonieux, s’assurer au fil des mois que celui-ci fonctionne bien, c’est le travail de l’association Maillâges, membre du réseau national  LIS, créée en  2013 sur le Pays Basque, et le sud des Landes et qui étend aujourd’hui son action sur la Bigorre (65).

Une cohabitation bien encadrée
Cette nouvelle forme de vivre ensemble a pris naissance après 2005 dans les villes universitaires, mettant en relation un étudiant et une personne âgée.
D’un côté, un senior dispose d’une chambre inoccupée, en tant que propriétaire ou non de son logement, de l’autre, une personne est à la recherche d’un toit. Entre eux, la volonté de partager des moments de convivialité et pour celui qui est hébergé de rendre service dans le quotidien ; pas de loyer à régler, une participation aux frais est toutefois demandée (gaz, électricité…).
Cette cohabitation est bien évidemment formalisée par un contrat et la signature d’une convention qui rappelle à chacun les règles du savoir-vivre.


Un concept initial qui évolue
Ce mode de vie solidaire semble s’adresser aujourd’hui à des populations moins jeunes et sur des territoires plus ruraux, ce qui explique la présence de l’association Maillâges dans des villes de plus petite taille des Hautes-Pyrénées comme le précise son directeur Pierre de Nodrest : " Notre société est plus fragilisée, les profils des hébergés évoluent. Je pense aux nouveaux retraités, aux personnes en rupture de vie familiale qui se tournent de plus en plus vers la cohabitation."
Un taux de réussite de 90 %
Avec 90 % de réussite, comme la plupart des autres associations, Pierre de Nodrest ne s’inquiète pas sur la composition des binômes à venir : " La cohabitation suppose de savoir faire face aux aléatoires qui peuvent arriver d’un côté, comme de l’autre. C’est un beau challenge qui donne plein de satisfaction de part et d’autre."
Pour sa promotion, l’association Maillâges n’a pas hésité a créer la pièce de Théâtre "adopte un jeune.com", un spectacle plein d’humour.

Entre nous…
> Grande satisfaction ? " Je suis content d’apporter à des jeunes des solutions et de permettre à des personnes âgées de rester chez elle "
> Solutions à trouver prochainement ? "La cohabitation, les logements participatifs sont des modes de vie qui montent en puissance ; nous devons sensibiliser les pouvoir publics au niveau régional."

Pour les plus curieux : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  - Tél. : 07 82 53 88 04

Autres associations : Etxeka, Presse Purée (64) ; Mieux ensemble (31) ; Vivre avec (33)…

REDACTION

Journal  d'information numérique (lettre et site) associatif, indépendant, participatif et gratuit.

Contact : redaction-itvb@orange.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus