Les Lettres Du Mois

Lettre N° 14 - Novembre 2018
Lettre N° 13 - Octobre 2018
Lettre N° 12 - Septembre 2018

Lannemezan 65/31/33/47/64


Alors qu’une trentaine de monnaies locales complémentaires circulent désormais en France, près du double sont en projet. Dans les Hautes-Pyrénées, on approche du but, les coupons billets de la Sonnante sont en cours d’impression.


Depuis une dizaine d’années les monnaies locales alternatives déferlent partout en France favorisant la consommation sur un même territoire, créant du lien à travers des échanges quotidiens et de proximité (clients, producteurs, prestataires…) ; on les dote même d’un pouvoir vertueux car elles excluent la spéculation et donnent de la transparence à nos échanges. Dans les Hautes-Pyrénées, si le projet a émergé en 2011, le compte à rebours pour sa mise en circulation est désormais engagé.

Impression des coupons billets en cours
Le nouveau collectif qui a pris le relais en 2014 a retroussé ses manches : multiplication des réunions grand public, information auprès des futurs prestataires agréés (commerçants, artisans…), création des coupons billets avec la participation des élèves de la classe de BTS Gestion Protection Nature de Vic-en-Bigorre… Pour Monique Sanciaud, membre de la Collégiale de la Sonnante, cela appartient déjà au passé. " Nous y sommes, nous versons dans la réalité, notre collégiale fonctionne bien, la mayonnaise a pris avec plus de 200 prestataires. Nous attendons les coupons billets qui sont à l’impression et ensuite nous entamerons le lancement sur l’ensemble du département avec les comptoirs d’échange. "
Spécificité de la Sonnante, les coupons billets, au nombre de 6 (1, 2, 5, 10, 20, 65) seront gaufrés et seront donc différenciables pour les non-voyants, une volonté du collectif.
Selon Monique Sanciaud, la monnaie complémentaire a un bel avenir en remettant la monnaie au service de la circulation des richesses. "Les gens se remettent à vouloir consommer sur place, rencontrer des producteurs, rétablir du lien. C’est un outil de bien commun. On se sent responsable en tant qu’utilisateur et producteur ou prestataire. Il y a un vrai partage de valeurs".

Le double pouvoir de la monnaie locale complémentaire
La circulation de la Sonnante est, bien sûr, respectueuse des mêmes obligations et règles de fonctionnement que les autres monnaies complémentaires : que l’on soit client ou prestataire, il faut être adhérent de l’association ; les prestataires acceptant la Sonnante et les comptoirs d’échange seront répertoriés dans un annuaire… Enfin, la monnaie nationale échangée en monnaie locale constituera un fonds de réserve qui sera placé au Crédit Coopératif (1 euro = 1 Sonnante).
"Chaque euro étant placé en banque, c’est une obligation, permettra de faire des prêts pour des projets locaux. Cette monnaie détient à l’évidence un double pouvoir en créant du lien et de l’échange sur le territoire et en finançant des projets sur ce même lieu » conclut la représentante de la Collégiale.

Dans la région circule : L’Abeille (47), l’Eusko (64), les MIEL (33), le Sol-Violette (31), la Tinta (64), la Touselle(31)…


Entre nous…
> Grande satisfaction : "Ça y est on est prêt du but. J’ai 75 ans et je suis heureuse de voir que de jeunes actifs s’intéressent à la sonnante "
> Solutions à trouver prochainement : Nous avons été ambitieux, notre département est difficile à parcourir, il va falloir s’appuyer sur nos 200 adhérents pour diffuser au mieux la Sonnante sur l’ensemble du département"

Pour les plus curieux : www.lasonnante.fr



REDACTION

Journal  d'information numérique (lettre et site) associatif, indépendant, participatif et gratuit.

Contact : redaction-itvb@orange.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus