INTERRUPTION ESTIVALE
JUILLET & AOUT

RENDEZ-VOUS LE
 26 SEPTEMBRE

 

Les LETTRES du Mois

Lettre N° 20 - Juin 2019
Lettre N° 19 - Mai 2019
Lettre N° 18 - Avril 2019
Lettre N° 17 - Mars 2019
Lettre N° 16 - Février 2019
Lettre N° 15 - Janvier 2019

Le Passage d’Agen - 47

S’ils suscitent de plus en plus d’enthousiasme parmi les citoyens, le budget participatif n’est pas un outil technique que l’on brandit pour autant dans cette commune de 10 000 habitants sans précaution.  Il s’est inscrit dans une suite logique d’actions de concertation et de liens avec les citoyens.

 

Accolé à Agen, sur la rive gauche de la Garonne, le Passage d’Agen est avec ses presque 10 000 habitants, la quatrième ville du département.
Une prise de conscience dès les dernières élections municipales.
En 2018, le budget participatif  connaît sa première édition Passage d’Agen. Il vient alors compléter les dispositifs que l’équipe municipale avec son Maire Francis Garcia, nouvellement élue, avait mis en place depuis 2014. « Dès les élections, nous avions conscience que les citoyens voudraient qu’on leur rende compte de façon régulière et transparente au cours des six ans de la mandature. La proximité avec les habitants, l’environnement et l’action du cadre de vie étaient dans notre ADN ».


Organisation et écoute tournées vers les habitants
Pour passer de la théorie à l’action, la mairie va réorganiser tout d’abord son accueil. Avec plus de 1000 personnes par mois, il s’agit d’apporter les bonnes réponses et de ne pas générer du mécontentement. Pour cela, les élus choisissent de mettre les  agents les plus compétents en matière de communication, de décryptage de la demande et souvent d’aide à la formulation.  Dans un deuxième temps « le service Relation avec les habitants  et Communication » est créé. C’est lui qui aujourd’hui est concerné par la mise en place du budget participatif mais aussi par « la ronde des quartiers », une spécificité communale, qui réunit entre quarante et quatre-vingts personnes à chaque fois et que nous explique le maire : «  L’équipe municipale  tient une réunion publique dans les six quartiers de la ville tous les six mois. Il peut y avoir de la bousculade verbale mais nous sommes là pour cela. Nous écoutons et nous en profitons  pour mieux informer les habitants car il y a toujours un déficit de communication dans nos actions. »

 


Le budget participatif, une  suite  logique de la vie municipale
Le budget participatif est pourrait-on dire le dernier né de cette démocratie de proximité. « C’est notre 3e pilier, on en avait entendu parler, on est allé se  renseigner. Car si gouverner c’est faire des choix entre des projets financés par le budget de la collectivité, l’argent alloué à travers le budget participatif donne du pouvoir aux citoyens. Le pouvoir de proposer, de voter et donc décider du projet pour leur ville. C’est ce que nous avons  souhaité ».
Tout habitant à partir de 13 ans peut proposer pour son quartier un projet, celui avant d’être retenu (1 projet, 1 quartier) suivra plusieurs étapes : contrôle de sa validité au regard de la Collectivité, évaluation des faisabilités et chiffrage, présentation des projets en réunion publique puis vote par les  habitants ( bulletin et Internet).


Faire mieux chaque année… Et aller au-delà
L’an dernier, 21 projets étaient déposés ; on en attend au moins 25   à quelques jours de la clôture fin mars pour des montants en augmentation cette année, passant de 5000 € HT à 7500 € HT en moyenne.
Le dispositif a démarré plus tôt cette année afin de veiller à ce qu’une fois que les projets sélectionnés ils puissent être  réalisés sur la même année.
« Nous espérons plus de participation, c’est à cela que l’on jugera la réussite. Je reste persuadé et les deux débats que nous avons organisés récemment avec une affluence  de 200 personnes le démontrent. La demande de participation est là et nous aurons à aller demain plus loin, certainement à partir de nos quartiers.»


Entre nous :
> Grande satisfaction : "Voir que dans les  projets  choisis par les habitants ils s’y reconnaissent car cela devient une réalité dans leur quartier."


> Solutions à trouver prochainement ? « Que la formule perde de son attrait, cela voudrait dire que nous n’avons pas  trouvé la bonne formule. La participation au prochain budget participatif doit doubler mais je crois que nous sommes sur la bonne voie.»




Pour les plus curieux : www.ville-lepassage.fr

Je m’engage à apporter mon expérience sur un projet similaire, vous pouvez me contacter : 
Pascale Vallée - le service Relation avec les habitants et Communication - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

REDACTION

Journal  d'information numérique (lettre et site) associatif, indépendant, participatif et gratuit.

Contact : redaction-itvb@orange.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus