Les LETTRES du Mois

Lettre N° 22 - Octobre 2019
Lettre N° 21 - Septembre 2019
Lettre N° 20 - Juin 2019
Lettre N° 19 - Mai 2019
Lettre N° 18 - Avril 2019
Lettre N° 17 - Mars 2019
Lettre N° 16 - Février 2019
Lettre N° 15 - Janvier 2019

Hautes-Pyrénées - 65

Dispenser un enseignement à domicile ou à l’hôpital gratuitement auprès de jeunes dont la scolarité  ou les études sont interrompues à la suite d'un accident, d'une maladie… C’est la mission  d’une association de professeurs bénévoles des Hautes-Pyrénées depuis trente ans.

 

L’histoire de l’association l’ENSEMA 65 démarre à l’hôpital de Tarbes voici trente-deux ans sous la houlette de Romain Cabaup, son Président aujourd’hui. Elle est venue rejoindre d’autres associations menées par des bénévoles dans les hôpitaux généralement, qui avaient vu le jour dans les années 30. C’est ainsi qu’une soixantaine d’associations sont regroupées au sein de la Fédération pour l’enseignement des malades à domicile et à l’hôpital (FEMDH).
Chaque année l’association aide entre 40 et 50 élèves, du primaire au lycée pour l’essentiel mais peut intervenir jusqu’au BTS. L’intervention se fait selon les cas, au domicile des élèves, sur des unités de soins, en foyer, en établissement scolaire, dans des lieux divers tels que des médiathèques ou salles mises à disposition par une mairie ou encore au siège de l'association. Cinq cents heures de cours ont été dispensées en 2019.


… Quand ils reprennent, ils n’ont rien perdu…
« Notre travail consiste à donner aux jeunes les mêmes cours que ceux de leurs camarades, au même moment, dans leur établissement scolaire, cours que nous avons pu récupérer auparavant. Ainsi, quand ils reprennent, ils n’ont rien perdu, et peuvent passer leurs examens » souligne Annabelle Gensac, coordinatrice de l’association.


Cours gratuits, une seule obligation : adhérer à l’association
Dès lors que l’interruption est supérieure à deux semaines, l’association peut intervenir et mettre très rapidement en place les cours qui  sont gratuits. Il est  seulement  demandé aux parents d’adhérer à l’association, le montant de la cotisation étant de 20 €.
Seule salariée de l’association, Annabelle Gensac veille à la relation avec l’Inspection Académique,  (avec qui L'association a signé une convention) , au lien avec l’établissement scolaire ( parfois un protocole particulier est mis en place selon la pathologie), les parents, les médecins, l’équipe paramédicale,  et les bénévoles bien sûr.


« … Chaque bénévole a un seul élève et on fixe le nombre d’heures possible… »
Ces derniers sont aujourd’hui une quarantaine à dispenser des cours de français , de math, d’histoire-géo, de sciences, de SVT et de langues étrangères pour l’essentiel. «Jusqu’ici nous avions une majorité de professeurs à la retraite mais le groupe a vieilli et il nous faut recruter mais ce n’est pas facile,  même si nous  sommes souples en matière d’organisation. Chaque bénévole a un seul élève et on fixe le nombre d’heures possible pour chacun, qui n’est jamais plus de 2 h par semaine  et qui prend en compte les vacances de celui qui s’engage » précise la coordinatrice.

 


Résultats et satisfactions sont toujours  là
Malgré des recrutements difficiles,  les résultats et les satisfactions sont toujours  là «  Cinq élèves sur les six suivis ont eu le BAC ou le brevet… C’est de bons résultats pour nous et puis quand ils reviennent nous voir pour passer un moment, nous remercier, on apprécie. Ils sont ravis et nous aussi. Avec les parents, on les voit peu  après, on le comprend, ils ont plutôt envie d’oublier cette période ».

Communiquer une nécessité
Pour l’heure, l’association multiplie ses actions de communication pour recruter des bénévoles, trouver des financements… Annabelle compte encore cette année sur les idées des  jeunes du Lycée Pradeau-La Sède à Tarbes qui, l’an dernier, dans le cadre des actions « lycées solidaires », ont refait le site web de l’association et mis en place une démarche auprès de la Presse locale et nationale ( cf. « Carnet de Campagne » sur France Inter …).



Entre nous :


> Grande satisfaction : "Voir des enfants heureux d’apprendre et qu’ils réussissent leur examen malgré leurs difficultés
> Solutions à trouver prochainement ? « Des bénévoles… En sachant que c’est un bénévolat peu contraignant, nous y veillons».




Pour les plus curieux : ensema.fr


Je m’engage à apporter mon expérience sur un projet similaire, vous pouvez me contacter :
Annabelle Gensac : Tél. 05.62.34 23 83    -    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

REDACTION

Journal  d'information numérique (lettre et site) associatif, indépendant, participatif et gratuit.

Contact : redaction-itvb@orange.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus