Périgueux 24/

Reconnue comme complémentaire aux traitements traditionnels pour aider les patients cancéreux, l’activité physique dispensée par des praticiens spécialisés en thérapie sportive se développe en France. La méthode personnalisée et adaptée à chaque personne devient une aide pendant et après un cancer.

 

Née il y a tout juste 20 ans, l’association « CAMI sport et cancer » a été créée par un ancien sportif de haut niveau et un cancérologue, avec l’idée initiale que l’activité physique était un complément aux traitements traditionnels pour aider les patients dans leurs parcours de soins et participer à leur guérison mais aussi à minimiser les effets indésirables des traitements. Thèse aujourd’hui de plus en plus validée par les professionnels de la santé mais aussi le retour fait par des patients évoquant leur mieux-être.

Une  centaine de Pôles sport et cancer, 3000 patients inscrits
Aujourd’hui, il existe en France autour d’une centaine de Pôles "Cami sport et cancer" au sein des hôpitaux ou en ville, qui permettent d’accompagner aujourd’hui 3000 patients environ. En Dordogne, présente depuis une dizaine d’années l’association «CAMI sport et cancer»,  a actuellement recentré son activité sur l’Hôpital de Francheville à Périgueux avant de connaître dans les prochains mois un redéploiement sur le département.

 

« Tout commence par un entretien avec la personne… »
Lili Granie assure les cours depuis le mois d’octobre au sein de l’hôpital de Francheville qui a toujours préconisé l’exercice physique pendant les thérapies.
En tant que praticienne en thérapie sportive, elle  précise que son travail est issu de la méthode Cami sport et cancer. « C’est en effet une technique qui est dispensée dans le cadre d’un diplôme universitaire. On y apprend à adapter les mouvements selon la pathologie du patient avec l’objectif de redonner de l’agilité au corps, de la confiance en soi. Tout commence par un entretien avec la personne qui raconte son histoire, indique son traitement. Nous réalisons alors quelques tests : respiratoire, cardiologique… Et l’on pose ensemble des objectifs, par exemple regagner de la masse musculaire, qui seront évalués tous les 3 mois ».

Intégrer  la pratique à ses habitudes de vie
Ouverts aux patients de l’hôpital mais pas seulement, aux patients en traitement et après traitement, les cours étalés sur la semaine sont gratuits. On s’inscrit et se désinscrit facilement (important de prévenir la praticienne) sur une plateforme. « Nous conseillons deux séances d’une heure par semaine, trois étant  mieux. Le principe étant de solliciter son métabolisme au moins tous les 72 h. Des études ayant montré que la thérapie avait plus d’efficacité dans ce contexte.»


« Quand les patients viennent une fois, ils reviennent… »
L’activité de chaque participant y est personnalisée, la praticienne ayant préparé la séance en fonction de chacun, son attention est constante afin d’accompagner au mieux les personnes. « En quelques séances, on observe les changements. Au début, la personne peut rester que 20 minutes maximum debout. Puis, petit à petit, au cours des semaines, elle va tenir la séance d’une heure en ayant à la fin de l’heure une fatigue normale. Ce mieux-être physique s’accompagne bien sûr d’un meilleur moral. Quand les patients viennent une fois, ils reviennent en général car les bénéfices sont réels.»


Entre nous :



> Grande satisfaction : "Voir les patients sortir des séances avec le sourire ”.




> Solutions à trouver prochainement ? « Même si cela a bien démarré, nous avons à communiquer pour mieux nous faire connaître.»

Pour les plus curieux :  
https://www.sportetcancer.com    -    Information : Tél. 07 66 14 32 11

Je m’engage à apporter mon expérience sur un projet similaire, vous pouvez me contacter :
Contact : Lili Granie - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

REDACTION

Journal  d'information numérique (lettre et site) associatif, indépendant, participatif et gratuit.

Contact : redaction-itvb@orange.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus