Engagées dans le développement de l’Économie Sociale et Solidaire, des collectivités ont créé en 2002 le Réseau des collectivités Territoriales pour une Économie Solidaire. Convaincues que ce modèle économique d’avenir agit pour la transition, le RTES propose un kit pour outiller les futures équipes municipales afin de soutenir concrètement son développement.

 

En 2020, le RTES rassemble plus de 130 collectivités (régions, départements, intercommunalités, communes…) engagées dans le développement de l’économie sociale et solidaire sur leur territoire. Son objectif : promouvoir les initiatives, valoriser la richesse des actions menées auprès des institutions, favoriser le transfert de bonnes pratiques. « S’il est vrai que le RTES a démarré avec de grosses locomotives comme Nantes, Paris Lille… aujourd’hui, il y a de plus en plus de départements qui ont adhéré au réseau et qui demain entraîneront inévitablement  des communes rurales. L’ESS est une économie à part entière, qui peut se développer dans tous les types de collectivités, mais pour réussir il faut une volonté politique. « Si le maire est partie prenante, il faut que tout le conseil municipal soit convaincu » souligne Christiane Bouchart Vice-Présidente du RTES, conseillère municipale à Lille, déléguée à l’Economie sociale et solidaire et au commerce équitable.

Le rôle de la Collectivité est de créer l’écosystème pour que l’ESS se développe
L’ESS, génératrice d’innovation sociale
Pour l’élue lilloise, l’ESS est un droit à l’expérimentation, elle réinterroge les codes de la richesse, elle est enfin génératrice d’innovation sociale qui peut émaner des élus ou des acteurs de terrain « Le rôle de la Collectivité est de créer l’écosystème pour que l’ESS se développe. Ainsi à Lille, la collectivité est allée vers le secteur coopératif et a repéré une SCIC dans le domaine de la petite enfance afin de construire un projet de crèche associant parents, acteurs du territoire et une mutuelle. Deux ans après, cette entreprise se porte bien économiquement. Inversement, un autre exemple porté par des jeunes ; ils récupéraient à vélo de l’huile de friture dans le but de produire un bio carburant. Ils se sont rapprochés de l’Université et une fois leur carburant au point, ils ont demandé que la ville le teste sur quelques véhicules. Cette expérimentation leur a permis de mettre le pied à l’étrier» explique la vice-présidente.

 


Un kit pour inscrire l’ESS dans les différentes politiques  publiques  
Si de plus en plus d’élus ont conscience du rôle que peut jouer l’ESS dans le développement de leur territoire, en apportant des solutions concrètes aux besoins quotidiens des habitants, et cela dans tous les secteurs de la mobilité à l‘alimentation en passant par le secteur culturel, il semblerait que la question reste de savoir comment faire pour sa mise en œuvre ? « C’est une des raisons d’être du RTES mais à l’occasion des élections, on a souhaité créer un kit MunicipalESS qui présente concrètement comment une  commune ou une intercommunalité, en milieu rural comme en milieu urbain, peut inscrire l’ESS dans les différentes politiques publiques que les élus doivent impulser. Il faut faire bouger les lignes au niveau national et aussi international, faire reconnaître et connaître la multiplicité des formes de l’économie sociale et solidaire au niveau européen et au-delà » conclut avec optimisme Christiane Bouchart.
A noter que le Réseau des collectivités Territoriales pour une Économie Solidaire fait partie des contributeurs du Pacte pour la transition.


Quelques membres du RTES  de la région : Villes de Biarritz, Bergerac, Tarnos, Bordeaux, Canéjan, Toulouse Métropole, Communauté d’agglo Pau, Conseil départemental de la Gironde, Conseil régional Nouvelle-Aquitaine…


Entre nous :




> Grande satisfaction : « Voir que le RTES continue à se développer et qu’il est toujours en capacité d’apporter des réponses pour amener la transition écologique et plus de justice sociale »



> Solutions à trouver prochainement ? « Arriver à mieux mailler l’ensemble du territoire, ce qui ne veut pas dire de changer d’échelle, mais de faire reconnaître que la multitude d’initiatives et de mises en place représentent  une richesse territoriale. Cette mosaïque est précieuse.»



Pour les plus curieux :  https://www.rtes.fr

REDACTION

Journal  d'information numérique (lettre et site) associatif, indépendant, participatif et gratuit.

Contact : redaction-itvb@orange.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus