Les Lettres Du Mois

Lettre N° 14 - Novembre 2018
Lettre N° 13 - Octobre 2018
Lettre N° 12 - Septembre 2018

24

Les CIGALES appartiennent au financement solidaire et sont aujourd’hui près de 300 en France, rassemblant plus de 3000 cigaliers. Un club CIGALES devrait prochainement se mettre en place en Dordogne. Nous avons choisi de suivre un cigalier dans cette approche.


Issu de l’économie sociale et solidaire, dans les années 80, le mouvement des CIGALES (Clubs d’Investisseurs pour une Gestion Alternative et Locale de l’Épargne Solidaire) s’est construit sur le constat qu’il est possible à de simples citoyens d’accompagner celles et ceux qui se lancent dans l’aventure de la création ou du développement d’une entreprise.

Les CIGALES épargnent sous après sous
Dans chaque club les CIGALES épargnent, sous après sous, avec l’idée de financer des projets locaux en rapport avec l’environnement, le social ou le culturel.
" L’objectif est de mettre en commun chaque mois entre 7,50 € et 450 € et cela pendant 5 ans (durée en général d’un Club). Quel que soit le montant mis chaque membre dispose d’une voix. Durant cette période, il faudra se mettre à la recherche de projets à financer, le mieux est de le faire après la première année création afin d’avoir des fonds intéressants et d’avoir défini les critères de choix des créateurs d’entreprise qui seront aidés" confie Jean-Yves Angts, Président de l’association régionale Nouvelle Aquitaine (anciennement coprésident de la Fédération des CIGALES).

Un engagement pour au moins 5 ans dans l’entreprise
Il convient de préciser à cette étape que l’objectif du club CIGALES sera d’investir en fonds propres et de s’engager pour au moins 5 ans dans l’entreprise (SARL, SAS, SCOP, SICA, SAPO, CAE, Association…) tout en restant minoritaire. " On n’est pas là pour s’immiscer dans la vie de la structure et accompagner signifie proposer son réseau, des compétences techniques ou autres. D’ailleurs ces personnes se nomment référant ou parrain. Notre soutien est avant tout humain" précise Jean-Yves Angts.
On l’a compris, le but n’est pas de placer de l’argent pour en gagner. Ici, l’épargne solidaire aide au développement de l’emploi local. À noter que l’idée est bien sûr de récupérer sa mise de départ (plus dans certains cas selon la réussite du projet).

Mais revenons au parcours de création d’un club CIGALES…
Fortement présente dans la partie Nord, la Nouvelle Aquitaine souhaite aujourd’hui développer des clubs plus au sud (24,47,64). "Notre souhait est d’avoir des relais dans chaque département. On essaie pour cela d’être opportuniste dès que l’on a un contact, on y va. Lors du dernier salon sur l’économie sociale et solidaire à Niort, j’ai rencontré des personnes du Périgord vert et puis maintenant nous avons un autre contact vers le sud est du département et c’est parti comme cela".

Réunion d’information le 8 décembre à Bergerac
Idéalement, il s’agit de constituer une équipe d’une dizaine de personnes, parmi lesquels un noyau dur de 5 personnes dont un gérant. Il faudra également adopter les statuts (fournis par la Fédération des CIGALES), étudier le meilleur fonctionnement à mettre en place surtout pour le choix des projets dans lequel le club CIGALE voudra s’engager. "Le principe c’est de définir des critères et un fonctionnement pour passer à l’action et ne pas attendre le créateur idéal, autrement le passage à l'investissement ne se fait jamais" précise le Président de région.
D’ores et déjà des contacts sont pris avec les communautés de Communes de la Dordogne, et une réunion d’information se tiendra le 8 décembre à Bergerac dans le Tiers-Lieu CELA à 18h30. À vos agendas…


Entre nous…
> Grande satisfaction : "C’est le résultat. On est parti de rien en 2008, on a fait 2 investissements en 2010 et actuellement nous sommes à 370 000 € d’encours d’investissement avec une progression qui va atteindre les 500 000 € prochainement pour la Nouvelle Aquitaine. Au niveau des emplois, on compte 90 créations, 60 emplois consolidés et 760 emplois complémentaires "
> Solutions à trouver prochainement : "Le développement des clubs sur tous les départements".

Pour les plus curieux :   www.cigales-nouvelle-aquitaine.org  / Tél. : 05 46 68 29 17

REDACTION

Journal  d'information numérique (lettre et site) associatif, indépendant, participatif et gratuit.

Contact : redaction-itvb@orange.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus