Les Lettres Du Mois

Lettre N° 14 - Novembre 2018
Lettre N° 13 - Octobre 2018
Lettre N° 12 - Septembre 2018

Saint Romain Le Noble  47

Qui possède un verger a connu des moments de fortes récoltes. Après avoir appelé les voisins, les amis, il en reste toujours sur l'arbre. Que faire ? Dans le Lot-et-Garonne, une association a trouvé la solution à travers la mise en place de la plateforme "Adopte un fruit". Elle a pour vocation de mettre en relation gratuitement cueilleurs et "cultiv'acteurs". Démarrage courant avril.

 

Dans le Lot-et-Garonne peut-être plus qu'ailleurs, beaucoup de personnes disposent chez elles d'arbres fruitiers et bien souvent lors de la récolte le surplus à sa consommation risque d'être gaspillé.
En 2015 une étude sur le département  avait fait émergé des problématiques sur le gaspillage et avait donné lieu à la mise en place de 10 actions répertoriées et à la réalisation d'un guide "Consommer moins et mieux en Lot-et-Garonne" élaboré par l'association "Au fil des Séounes", disponible encore aujourd'hui dans les magasins.  


Une réflexion en deux temps
Forte de ce constat l'association a travaillé plus particulièrement sur le sujet du gaspillage des fruits. La première piste consistait à mettre au coeur de leur réflexion les structures sociales et solidaires et dans faire les principales bénéficiaires mais cela n'a pu fonctionner. "Le don des produits alimentaires à ces structures est compliqué. Seule la banque alimentaire peut les redistribuer dans un cadre légal respectant les pratiques d'hygiène. Donc l'idée de mettre en place un dispositif de récupération des fruits s'avérait impossible même si demain nous pourrons ponctuellement organiser deux cueillettes dans l'année dans le cadre de "Adopte un fruit" pour ces structures. Notre problème restait donc entier et nous avons pensé alors à une cueillette qui serait organisée entre particuliers du Lot-et-Garonne par l'intermédiaire d'une plateforme web gratuite" précise Pauline Olivieri chargée de mission production et consommation responsable au sein de l'association.


Impulser de nouvelles relations sociales , créer une réelle  communauté
L'idée est simple. Sur la plateforme internet dénommée aujourd'hui "Adopte un fruit" des points de récolte sont proposés par les particuliers, préalablement inscrits, qui mettront en ligne gratuitement la production qu'il souhaite donner (fruits proposés, estimation  en quantité, disponibilité, lieu…) et de l'autre côté les personnes qui souhaitent aller cueillir des fruits, après inscription, prendront contact avec les personnes répertoriées.
L'échange est bien sûr gratuit mais rien n'empêche d'apporter un petit quelque chose en contrepartie aux personnes chez qui l'on va cueillir des fruits.
"Avant de se rendre sur le lieu de la récolte, nous conseillons aux cultiv'acteurs et aux cueilleurs d'échanger par téléphone. Il y a des usages à respecter. Il ne s'agit pas de créer un service mais d'impulser de nouvelles relations sociales entre tous, de créer une réelle communauté autour d'actes responsables et donc de confiance". Le business, bien sûr, est exclu dans cet échange ; des professionnels pourront cependant proposé leur surplus.  Notre chargée de mission aura un rôle de modérateur, voire d'animatrice de cette plateforme qui déjà semble vouer à un grand succès. "Nous avons sur Facebook une communauté importante déjà intéressée  par l'initiative, c'est un bon départ".


Entre nous

> Grande satisfaction : "L'engouement qui existe avant le lancement. J’ai de nombreux appels de la part de cueilleurs éventuels et de donateurs aussi ".
> Solutions à trouver prochainement ? "Finaliser la plateforme, on y presque car je souhaiterais qu'elle démarre en avril"

Pour les plus curieux :   https://aufildesseounes.jimdo.com       -        Adopte-un-fruit.org

REDACTION

Journal  d'information numérique (lettre et site) associatif, indépendant, participatif et gratuit.

Contact : redaction-itvb@orange.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus