Les Lettres Du Mois

Lettre N° 14 - Novembre 2018
Lettre N° 13 - Octobre 2018
Lettre N° 12 - Septembre 2018

Montbrun-Lauragais-31

La réappropriation de la terre communale par les habitants de Montbrun-Lauragais avec l’accord de la Mairie a permis de créer un verger et un potager, ouvert à ses habitants.
Le collectif citoyens "grains de pollen" aura mis deux ans pour faire germer l’idée. Au regard de ce succès, il compte bien aller plus loin en créant une coopérative d’achats de produits bios.

 

À Montbrun-Lauragais, commune de près de 500 habitants, les espaces verts disparaissent petit à petit pour donner place à un verger ici, plus loin à un potager. Cette démarche aux accents poétiques nommée "Paysages à croquer" s’est naturellement imposée à un collectif de citoyens créé voici quelques années pour convaincre qu’une autre culture est possible sans pesticide. Sa présidente Violette Guiot rappelle la genèse du projet : " Il y avait des espaces verts communaux qui nécessitaient un entretien constant, et il y avait quelques vieux fruitiers épars ; l’idée est venue de transformer ce lieu en vergers ouverts à tous où chacun pourrait venir y planter des arbres, les entretenir et y récolter les fruits ".
Afin que le coût du projet reste une affaire de citoyens, le collectif a lancé une opération "j’adopte ou je parraine un arbre" avec une précision : si j’adopte, je m’occupe des arbres et bien sûr pas uniquement du ou des miens.

Le verger, le potager collectif
Et c’est comme cela que par un beau dimanche de début de printemps,
de nombreux habitants se sont retrouvés pour faire les plantations ; Au total une vingtaine ont été réalisées et des commandes sont prévues pour l’automne. Parallèlement au verger, un potager collectif a également démarré.

Une nouvelle étape pour une meilleure maîtrise de l’alimentation
L’engagement des habitants du village dans le projet, au de-là du Collectif, le fait d’avoir fait émerger sur le verger un lieu d’échange ou désormais on y discute en fin de journée, l’influence du mouvement citoyen sur les futurs bailleurs sociaux les amenant à créer un espace qui sera dédié aux plantes aromatiques et mellifères donne de l’élan à Grains de Pollen pour une nouvelle étape consistant à mieux maîtriser son alimentation. "Nous voulons aller plus loin, le bio c’est bien mais il faut des terres pour le cultiver, à notre échelle nous avons démarré une démarche. De l’autre côté, il ne faut pas le réserver qu’à certains. Notre volonté est donc de mettre en place une coopérative d’achats. Nous travaillons à trouver de bons fournisseurs, des solutions pour gérer le travail, les stocks, et bien sûr, à tenir compte de ce qui existe autour de nous."

Entre nous…
> Solutions à trouver prochainement ? "Trouver les bonnes adresses pour notre coopérative, des bénévoles, et bien faire passer le message aux opposants à notre projet que l’on ne veut pas leur manger la laine sur le dos…"
> Grande satisfaction ? "Heureux d’être rejoints par autant de personnes, en dehors de notre association, sur l’idée du verger, du potager car cela représente deux ans de travail".

Pour les plus curieux : www.grains-de-pollen.com

 

REDACTION

Journal  d'information numérique (lettre et site) associatif, indépendant, participatif et gratuit.

Contact : redaction-itvb@orange.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus