Les Lettres Du Mois

Lettre N° 14 - Novembre 2018
Lettre N° 13 - Octobre 2018
Lettre N° 12 - Septembre 2018

Pavie 32

C'est l'histoire d'un jeune boulanger ; c'est l'histoire d'un amoureux de céréales anciennes forcément bio; c'est l'histoire d'un savoir-faire toujours en recherche ; c'est l'histoire d'une aventure collective, d'une coopérative, qui mêle producteurs, transformateurs, consommateurs et d'autres partenaires. L’objectif ? Permettre à tous d'accéder à des produits de boulangerie de qualité issus de céréales anciennes locales à un prix juste.

 

Après sa formation et ses 6 années d'expérience, Arthur Hamoud, boulanger, aujourd'hui gersois, aurait pu avoir simplement l'objectif d'ouvrir une boulangerie, sauf que ce n'était pas son idée, sauf qu'il n'avait pas l'argent et qu'il n'est pas facile de convaincre une banque avec un projet peu conventionnel ayant pour finalité la structuration de toute une filière, du champ  à la table.
En 2016, l'histoire démarre à deux : d'un côté le boulanger et de l'autre, Grégoire Hamiel, Master Aménagement et projet de Territoire en poche, consommateur avant tout et prêt à participer bénévolement à l'aventure.


D'abord, l'association pour faire valoir le projet
Tous deux décident de monter une association pour donner corps au  projet " On a trouvé cette solution pour répondre au discours - vous avez  une belle idée, mais vous n'avez rien à montrer, pas de pains pas de personne autour…?"  confie  l'artisan.
Pendant plusieurs mois, ils arpentent les marchés sur Toulouse et Auch et vont au hasard des rencontres entraîner avec eux une  cinquantaine de personnes aujourd'hui membres de l'association.
Dans le même temps, Arthur Hamoud se rapproche des producteurs de céréales anciennes du Gers (filière bio existante depuis 2013) échange sur les savoir-faire des paysans-céréaliers ? "Nous apprenons mutuellement des uns et des autres. En connaissant bien les matières premières, vous allez forcément appliquer un traitement physique différent à votre pâte. Je fais tout à la main, les céréales anciennes sont exigeantes".


Puis la  coopérative  réunie l'ensemble des acteurs "du champ à la table"
En novembre dernier, une nouvelle étape est  franchie avec la création d'une SCIC (société coopérative d'intérêt collectif). Tout y est dit dès les premières lignes en ce qui concerne les valeurs portées par la coopérative.
Les activités de la SCIC Blé d’Ici et Pain d’Antan se fondent pleinement sur des valeurs définies par l’Alliance Coopérative Internationale. L’approche économique y est considérée comme un moyen d’action et non comme un but en soi, la finalité restant d'aller vers la structuration d'une filière réunissant l’ensemble des acteurs de la chaîne, producteurs locaux, salariés et bénévoles, consommateurs et clients et acteurs de l’économie sociale et solidaire ".


Prochaine étape : l'ouverture de la boulangerie
Arthur Hamoud  n'oublie pas que c'est aussi un boulanger et deux fois par semaine, depuis des mois, il propose à Pavie (commune jouxtant Auch) dans un magasin de la mairie sa fournée, cuite auparavant dans un four à bois prêté par un des paysans-boulanger de la coopérative. "C'est une solution intermédiaire qui va cesser prochainement. Grâce à notre travail, à la promotion du projet  qui a permis de récolter un peu d'argent avec l'entrée de nouveaux coopérateurs-consommateurs, grâce aussi à notre banque qui aujourd'hui est prête à nous suivre en grande partie, nous allons pouvoir rechercher un local dans le coin car j'ai  la chance d'avoir une clientèle déjà avec laquelle le dialogue fonctionne bien. Je souhaite à partir de leurs retours continuer à leur proposer le pain qu'ils aiment, trouver de nouvelles saveurs… et qui sait, peut-être faire une baguette mais une baguette issue, bien sûr, de céréales anciennes du Gers" dit-il avec le sourire.

Entre nous
> Grande satisfaction : "C'est d'avoir fédéré autant de personnes autour du projet ".
> Solutions à trouver prochainement ? "Il va falloir trouver un local, ouvrir notre boulangerie qui proposera aussi des pâtisseries bio et faire vivre dans un deuxième temps le lieu pour que tous les acteurs de la filière s'y retrouvent".

Pour les plus curieux :   https://www.facebook.com/BledicietPaindantan

REDACTION

Journal  d'information numérique (lettre et site) associatif, indépendant, participatif et gratuit.

Contact : redaction-itvb@orange.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus