Les Lettres Du Mois

Lettre N° 13 - Octobre 2018
Lettre N° 12 - Septembre 2018
Lettre N° 11 - Juin 2018
Lettre N° 10 - Mai 2018
Lettre N° 9 - Avril 2018
Lettre N° 8 - Mars 2018
Lettre N° 7 - Février 2018
Lettre N° 6 - Janvier 2018
Lettre N° 5 - Novembre 2017
Lettre N° 4 - Octobre 2017

Auch 32

Parce qu’ils manquent de logements, les jeunes du Gers seraient amenés à quitter le département. Pour répondre à cette problématique, un gestionnaire de résidence sociale, après avoir créé un lieu d’accueil voici cinq ans, s’engage avec des partenaires et lance un appel auprès des propriétaires publics et privés.

 

Située en centre-ville, la résidence sociale Habitat-Jeunes « le Noctile » propose différentes  solutions d'hébergements de courtes et longues durées auprès des 16 - 30 ans qu'ils soient salariés, apprentis, en formation, stagiaires ou encore étudiants. Au-delà de l’hébergement, le Noctile à travers l’association Alojeg permet un accompagnement adapté à la situation de chaque locataire. Avec une équipe d’une dizaine de personnes composée d’animateurs socio-éducatifs, de maître de maison, de veilleurs de nuit… l’association gersoise constitue une passerelle pour appréhender la vie en collectivité, la citoyenneté qui mènera le jeune vers un logement en pleine autonomie « Nous avons des jeunes de tout horizon social, des étudiants en médecine, des apprentis, des jeunes en recherche d’emploi dont la plupart accède à leur premier logement et vont vivre pour la première fois en dehors de la famille. Ils ne sont pas toujours préparés à cette autonomie et notre structure à vocation à répondre à cette situation » confie Ali Zarrik, directeur d’Alojeg. (Association pour le Logement des Jeunes dans le Gers).


Du problème de logement et d’image…
Le Noctile répond chaque année à la situation et aux besoins de près de 600 jeunes grâce à une capacité de 122 lits correspondant à 80 logements, allant de la chambre double ou individuelle au T2. « Il y a une forte demande qui nous amène à refuser une cinquantaine de jeunes par année. Notre modèle économique est viable, 80 % de notre revenu est issu de l’activité d’hébergement et 20 % de subvention. Nous sommes conscients qu’un projet comme celui-ci serait actuellement difficile financièrement à reproduire alors que la demande est là. Dans les zones rurales comme chez nous il y a la problématique du logement mais il y a aussi une image du jeune qu’il faut déconstruire auprès des loueurs locaux ».


… A la solution : la naissance de la plateforme J’Loge.fr
Fort de ce constat partagé avec des partenaires locaux et régionaux (ADIL, URAJ, MSA…) et au regard des chiffres de l’INSEE indiquant que sur un jeune qui arrive dans le département deux le quittent, « Alojeg » a piloté une proposition de services qui est née en avril dernier.
La plateforme J’Loge.fr a ainsi vu le jour avec l’objectif de réveiller le parc locatif public mais surtout privé en lançant un appel auprès des propriétaires comme le souligne Ali Zarrik : « Le jeune est aussi celui qui se lève tôt, qui a du travail, qui est en recherche tous les jours et qui doit aussi s’adapter à des propositions diverses dans la durée, dans les conditions… A travers ce nouvel outil il s’agit de sécuriser la location pour le propriétaire et de l’amener vers une démarche citoyenne dont le département a besoin».


La convergence des acteurs un préalable pour réussir…
À regarder le site, il semble que la proposition a séduit de nombreux loueurs qui ont déjà déposé de nombreuses offres. Le site constitue également une mine d’informations pour les jeunes en recherche et aussi pour les propriétaires. « Nous avons souhaité que tous les acteurs de la jeunesse, du logement, de l’habitat… soient rassemblés pour mettre toutes les chances de réussite de notre côté » conclut le directeur.


Entre nous
 



> Grande satisfaction ? "La réalisation de la plateforme avec le concours de deux  jeunes qui logés dans le Noctile et de voir que cela démarre bien".
> Solutions à trouver prochainement ? "C’est de continuer à se poser les bonnes questions afin de répondre aux logements des jeunes si on veut qu’ils restent dans le département".





Pour les plus curieux :  https://jloge.fr  -  www.lenoctile.fr



Je m’engage à apporter mon expérience sur un projet similaire, vous pouvez me contacter : 
Ali Zarrik  Tél. 05 62 64 02 32

REDACTION

Journal  d'information numérique (lettre et site) associatif, indépendant, participatif et gratuit.

Contact : redaction-itvb@orange.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus