INTERRUPTION ESTIVALE
JUILLET & AOUT

RENDEZ-VOUS LE
 26 SEPTEMBRE

 

Les LETTRES du Mois

Lettre N° 20 - Juin 2019
Lettre N° 19 - Mai 2019
Lettre N° 18 - Avril 2019
Lettre N° 17 - Mars 2019
Lettre N° 16 - Février 2019
Lettre N° 15 - Janvier 2019

Saint-Christophe des Bardes - 33

Passionné de la ruralité et de la question locale, il avance à visage découvert dans les petits villages au nord de la Gironde. Il se saisit de l’histoire du lieu, du patrimoine, des rencontres avec les habitants… pour apporter du lien social et de la convivialité. La première expérimentation du collectif en cours est déjà prometteuse.


Né en 2016 le collectif Trois-Tiers, aux statuts associatifs, s’est constitué autour de jeunes diplômés en urbanisme et en architecture avec l’objectif de mettre l’habitant au cœur du processus d’évolution des territoires ruraux. « Nos formations initiales reposent sur une approche territoriale, historique, géographique, économique, sociologique… qui permet d’accompagner les mairies et les collectivités des territoires ruraux à recréer du lien social à partir de démarches participatives » raconte Marion de Lajartre, sa Présidente.


Une première expérimentation
Saint-Christophe des Bardes est le village de leur première expérimentation et pour cela sans réel coût pour la commune hormis des défraiements. Il est le fait du hasard mais aussi d’un coup de cœur entre, d’un côté le Collectif, et de l’autre, le maire et l’association culturelle et de loisirs qui sentaient un réel besoin. « Ici on est au nord-Est de Bordeaux, dans une commune de moins de 500 habitants qui appartient à l’ancienne juridiction de Saint-Emilion où la vigne est un paysage omniprésent. Avec son église, sa petite épicerie et son école qui a eu quelques difficultés à être maintenue, le bourg n’offre pas d’attractivité à une population pour l’essentiel composée de personnes du secteur agricole du côté des plus anciens, tandis que les plus jeunes travaillent sur la métropole de Bordeaux ».


Résidences, chantiers participatifs
C’est à partir de ce constat qu’une convention, conçue comme une résidence artistique (l’espace dédié étant le village) est signée en avril 2018 entre le collectif et les acteurs locaux. « Les jeunes architectes, urbanistes, sociologues, artistes… du Collectif, soit huit bénévoles et un service civique, interviennent, pour cette première expérience, sous la forme de résidences continues ou ponctuelles pour la partie réflexion et de chantiers participatifs pour l’action ».
La démarche a démarré par une découverte à pied du village, la rencontre de ses habitants, l’échange sur le patrimoine, le recueil des envies, des idées…

 


L'émergence d'un lieu de vie
Le collectif a pris le temps de participer aux animations existantes. La fête du village a été l’occasion de faire quelques aménagements élaborés avec les habitants (estrade, bancs…).
Au fur et à mesure des actions et des échanges menés par le collectif, le four à pain s’est présenté comme un lieu de vie communal souhaité par tous. Sa rénovation et les nombreuses animations tournées vers les enfants sont devenues l’objet du chantier participatif de ces derniers mois.
Le temps, le lieu et les habitants pour composants indispensables
« Nous faisons le pari des campagnes, c’est notre slogan. Un pari cela se gagne ou se perd… Pour le gagner, comme le met en avant notre dénomination nous y associons le temps, indispensable pour créer du lien et de la confiance, le lieu pour aller chercher parfois des espaces délaissés comme ici le four à pain et enfin, bien sûr les habitants, le cœur du projet » conclut enthousiaste la présidente.
À quelques mois de la fin de la résidence, l’ensemble des partenaires se dit déjà satisfait. Un nouvel élan souffle à nouveau sur la commune et le village semble avoir trouvé désormais son lieu de convivialité.


Entre nous :
> Grande satisfaction : "De voir que le projet avance dans le bon sens, que la volonté d’agir des habitants sur leur territoire prend forme. Même s’il reste encore du chemin à faire ensemble, nous restons optimistes ".

> Solutions à trouver prochainement ? "A  structurer le collectif de façon plus professionnelle dans l’accompagnement de nos résidences. Cette première expérimentation nous apprend beaucoup."




Pour les plus curieux : https://collectiftroistiers.com/

Je m’engage à apporter mon expérience sur un projet similaire, vous pouvez me contacter :
Marion de LaJartre   -  Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

REDACTION

Journal  d'information numérique (lettre et site) associatif, indépendant, participatif et gratuit.

Contact : redaction-itvb@orange.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus