INTERRUPTION ESTIVALE
JUILLET & AOUT

RENDEZ-VOUS LE
 26 SEPTEMBRE

 

Les LETTRES du Mois

Lettre N° 20 - Juin 2019
Lettre N° 19 - Mai 2019
Lettre N° 18 - Avril 2019
Lettre N° 17 - Mars 2019
Lettre N° 16 - Février 2019
Lettre N° 15 - Janvier 2019

Tarbes 65

Rendre l’escalade accessible à tous, des plus jeunes aux plus âgés, que l’on soit valide ou non. Activité d’adaptation à l’environnement, le jeu et l’imaginaire sont d’autant plus sollicités quand le pratiquant est handicapé.
Et si l’objectif n’était pas d’aller en haut ?


Club d’escalade « Roc et Pyrène » compte aujourd’hui 360 adhérents ; parmi eux, une forte proportion de personnes handicapées mentales et physiques, soit une soixantaine, pratiquent chaque semaine sur les murs du Pôle universitaire à Tarbes et celui d’Ossun.


« C’est un sport que tout le monde peut pratiquer »
Ce nombre de pratiquants ne nous ferait-il pas remettre en cause nos a priori sur l’escalade ? Le créateur du club se veut tout de suite concret et pédagogue : « C’est un sport que tout le monde peut pratiquer, même les personnes polyhandicapés. Il y a des structures qui roulent sur le mur qui permettent de faire travailler uniquement les bras, il y a aussi des prises adaptées… On va chercher des outils dans l’escalade pour répondre aux besoins afin de quitter le plan horizontal pour évoluer dans la verticalité. C’est toujours plein de découverte des possibilités de chacun que l’on ne soupçonne pas » raconte Yannick Escande, à l’initiative de la création du club et moniteur d’escalade et de canyon.


« L’objectif n’est pas d’aller en haut »
A la question pourquoi proposer l’activité escalade à des personnes handicapées ? Yannick Escande répond : « Pourquoi pas. L’idée est de sortir de la représentation de l’escalade. L’objectif n’est pas d’aller en haut. Il s’agit de s’adapter à un nouvel environnement, d’être sur la gestion de ses émotions… On fait beaucoup appel au jeu et à l’imaginaire. Et puis comme toute activité, elle permet de sortir de son établissement, de côtoyer d’autres personnes de d’autres établissements mais aussi des personnes du club et donc de créer des liens ».

 


Un C.A  comprenant deux adultes handicapés
Le club propose des cours à destination des valides, des non valides mais également des cours mixtes.  «  Depuis le démarrage du club nous avançons ensemble, nous pratiquons donc souvent ensemble, lorsqu’il y a une compétition que ce soit en sport adapté ou en valide, tout le monde est convié pour participer, les grimpeurs handicapés font partir des assureurs. Le conseil d’administration comprend deux adultes handicapés. Lors des dix ans du club, fêter ce mois-ci, ce fut un vrai moment commun et de partage. Sans mettre de côté les petits problèmes, je pense que le fait de s’être construit aux côtés les uns des autres a permis de conserver une ambiance familiale».


Des projets pleine nature et des partenaires
Demain, « Roc et Pyrène »  souhaite développer des séjours  sport adapté multiactivités avec randonnée, VTT et Kayak et aussi créer un mur d’escalade entièrement dédié aux personnes handicapées. Pour notre interlocuteur, le dynamisme du club doit aussi beaucoup aux actions mises en œuvre par le  comité départemental des Hautes-Pyrénées sport adapté depuis quelques années.

Entre nous :



> Grande satisfaction : «Nous avons fêté nos 10 ans et il y a toujours une belle énergie et le club a conserver son esprit familial et  accueillant ».




> Solutions à trouver prochainement ? «La réforme financière du mouvement sportif avec le souci de  garder des tarifs abordables ; il faudra mettre en place des tarifs solidaires».


Pour les plus curieux : http://www.roc-et-pyrene.com/

REDACTION

Journal  d'information numérique (lettre et site) associatif, indépendant, participatif et gratuit.

Contact : redaction-itvb@orange.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus