INTERRUPTION HIVERNALE
...
PROCHAIN NUMERO
 JANVIER 2020

 

Les LETTRES du Mois

Lettre N° 23 - Novembre 2019
Lettre N° 22 - Octobre 2019
Lettre N° 21 - Septembre 2019
Lettre N° 20 - Juin 2019
Lettre N° 19 - Mai 2019
Lettre N° 18 - Avril 2019
Lettre N° 17 - Mars 2019
Lettre N° 16 - Février 2019
Lettre N° 15 - Janvier 2019

Lagraulet du Gers - 32

Labellisée « Territoire bio engagé* » depuis 2014, Lagraulet du Gers est la petite commune qui montre par l’exemple au fil des ans  tout ce qui peut se faire en local pour l’environnement. Et il s’en fait…  Suivez le guide, son maire.

 

« Si on veut, on peut. C’est aussi facile que cela » c’est ainsi que le maire de Lagraulet du Gers, Nicolas Méliet, démarre son propos quand on lui demande de parler de la commune qui a vu sa population doubler en un peu plus de dix ans pour atteindre aujourd’hui six cent cinquante habitants. Il poursuit avec le même enthousiasme : « On avait une population qui ne cessait de baisser, on a fait le choix de mettre en œuvre des projets bio, écologiques, bon pour l’environnement. Aujourd’hui les jeunes autour de 30 ans changent, ils ont un autre rapport à l’environnement, cela devient déterminant pour eux».


« Au béton, on préfère des haies végétalisées »
Véritable agent immobilier pour sa  commune, le maire a des atouts pour ceux qui souhaitent venir s’y installer « On a rendu notre territoire attractif par des terrains à bâtir, autour de 800 m2, accessibles au niveau des tarifs, mais aussi avec une identité. Au béton, on préfère des haies végétalisées et en deux ans, on a réalisé 14 logements pour personnes à mobilité réduite.»


Faire toujours plus …
Les idées de l’édile et de son équipe ne s’arrêtent pas là,  une maison des médecines douces vient de voir le  jour, juste à côté de la mairie. « C’est une réflexion d’une jeune étudiante  qui faisait un stage chez nous et qui nous a dit que le fil conducteur était tout trouvé, que la commune présentait  déjà une bonne image au niveau environnement et qu’il fallait la poursuivre naturellement…»
C’est ainsi que  le « Naturopole » prenait forme avec une offre de  cinq cabinets tout confort et aménagés. Récemment ouvert, il compte déjà une dizaine de praticiens : ostéopathe, psychologue, sophrologue, sage-femme, infirmière, réflexologue… qui loue quelques heures, voire plus dans ce lieu pour recevoir la clientèle locale et des alentours.


Une cantine à 100 % bio
Dernièrement, le maire a reçu pour la commune le label  Bio excellence décerné par Écocert qui récompense le 100 % bio de la cantine. « Depuis janvier les repas, faits sur place dans notre cuisine sont 100 % bio. Le coût est facturé 3 € aux  familles et revient à 8 €. Dans le même temps, nous avons sensibilisé les 40 enfants à ne pas gaspiller, à prendre juste ce qu’ils peuvent manger. On devrait pouvoir baisser les coûts avec le nouveau jardin potager communal qui produira les légumes bio». Quand il y en a pour 40, il y en a pour 50, la table est ainsi ouverte aux seniors du village qui se mêlent aux jeunes lors des repas et participent au coût de celui-ci.


Ne pas perdre de temps…
Pour faire baisser les coûts, d’autres idées se sont mises en place et c’est ainsi qu’un  employé communal  a été embauché voici quelques mois à la suite d'un départ à la retraite, il veille désormais à cultiver le potager qui a démarré sur les terrains  du lotissement pas encore vendus, en attendant de cultiver les 6 hectares que vient d’acquérir la commune.
Le projet est de créer une ferme pédagogique et de montrer ainsi qu’un projet comme celui-ci peut-être dupliqué.


« Je crois à la force de l’exemple… aux tout  jeunes… »
« Nous allons proposer aux communes alentour de venir cueillir la récolte et on fera du troc avec elles, tant d’heures contre des pommes de terre… Cela peut ainsi inciter d’autres communes à se lancer dans le bio. Je crois à la force de l’exemple. Je crois aux tout  jeunes qui mangent dans les cantines  et qui vont dire à leurs parents, alors on mange bio aussi à la maison ? »
Et si vous avez envie de connaître encore mieux Lagraulet du Gers, un gîte communal étonnant et de tout confort vous attend…  dans un château d’eau !
• Le label "Territoire Bio Engagé" lancé par la région Midi Pyrénées garantit le niveau de réussite d’une collectivité territoriale et de ses acteurs (agriculteurs bio, entreprises bio) dans son engagement pour développer le mode de production biologique.




Entre nous :


> Grande satisfaction : « De voir que les gens commencent à réfléchir… Que les jeunes se questionnent… »



> Solutions à trouver prochainement ? « De faire passer à l’action aussi bien les particuliers que les élus… Il faut se prendre en main, et cultiver cet esprit, si l’on veut avancer  positivement…»





Pour les plus curieux :  mairielagrauletdugers.com
Gîte communal : http://www.tourisme-condom.com/preparer/ou-dormir/chambres-d-hotes/le-chateau-d-eau-753022

Je m’engage à apporter mon expérience sur un projet similaire, vous pouvez me contacter :
Nicolas Méliet vous invite à déjeuner à la cantine, si votre projet porte sur ce thème - Tél. 06 86 27 11 02

REDACTION

Journal  d'information numérique (lettre et site) associatif, indépendant, participatif et gratuit.

Contact : redaction-itvb@orange.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus