La LETTRE du Mois

Lettre N° 37 - Novembre 2021
Lettre N° 36 - Octobre 2021

 

LIGNE ÉDITORIALE

ICI, tout va bien est né en 2017. Dans sa version actuelle démarrée avec le numéro de mars 2021, ITVB veut plus qu’hier faciliter le déclic du passage à l’action, de la co-construction, de l’envie de faire avec, de se remettre en phase avec le vivant, de s’impliquer ponctuellement ou à long terme dans un projet à travers la mise en avant de récits proches de chez nous* et parfois plus loin.

Marie-Hélène Lopez

Point commun de ces initiatives, solutions ou pratiques innovantes : elles sont vectrices d’émancipation, de mieux-être, de sens par leur parti-pris environnemental, leur modèle économique et social, leur gouvernance aussi.

Poursuivre le journalisme positif, bien sûr, reposant sur de nouveaux imaginaires, des envies de possibles en appuyant sur l’engagement et les énergies collectives.

L’art, la culture, seront des leviers toujours essentiels dans ce devenir proche.

Les forces pour agir sont là, à nous de les saisir.

« Il n’y a pas de lendemains qui chantent, il n’y a que des aujourd’hui qui bruissent » selon « les furtifs » d’Alain Damasio.

Marie-Hélène Lopez, journaliste, responsable de la Publication.

*Territoire d’information : les départements 24, 31, 32, 33, 40, 47, 64, 65.

ITVB c’est 9 lettres par an que l’on peut recevoir par mail gratuitement en s’abonnant ; possibilité de faire un don avec déduction fiscale.

Ibos 65

Un tour du monde à la recherche d’innovations, mais attention celles-ci appartiennent à la low-tech, autrement dit, issues de solutions techniques simples, qui apportent quelque chose, de fabrication locale, favorisant l'emploi… Et pour en faire quoi au retour ? Un tiers-lieu où valeurs, services, activités et loisirs seraient en « lien ». Coup de pouce à ce projet en cours de réalisation.


Après un tour du monde d’une année, effectué en 2019, avec pour objectif de collecter les bonnes idées et les innovations existantes sur la planète, Camille Rigaud et Loïc Bordes, nos deux globe–trotters, qui avaient laissé leur travail au sein de start-up, sont revenus au pays à Ibos (Commune jouxtant Tarbes). Dans leur sac à dos, le plein d’initiatives, de découvertes, une certaine idée de l’innovation, de la motivation et une bonne surprise à l’arrivée « En effet, mon beau-père nous annonce qu’en notre absence, il a acheté une friche industrielle à Ibos de 10 hectares, mais que son projet n’a pu aboutir. Il nous demande si on a une idée qui pourrait s’implanter sur ce site inoccupé et entièrement dépollué par l’ancien propriétaire. C’était le moment pour nous de nous lancer. L’idée du projet - un tiers-lieu - avait germé 9 mois après notre départ à l’autre bout du monde.».


Projet Idéal et ambitieux  
Idéal mais aussi ambitieux, c’est ainsi que se résume le projet de notre interlocutrice (et de son compagnon. ) « C’est un tiers-lieu qui se voudra autonome en eau, en électricité et dans une démarche zéro déchet. On veut rassembler des personnes différentes et donc des activités multiples, comparable à ce que l’on pourrait trouver dans un village et avec l’objectif qu’elles soient  complémentaires mais innovantes, c’est-à-dire qu’elles apportent quelque chose de plus et de mieux. Nous parlons d’innovation low-tech, un modèle plus respectueux de l’environnement » précise Camille Rigaud.


Un nouveau lieu dénommé « le Lien »
La commune, les collectivités alentour ont reçu le projet avec beaucoup d’intérêt et devraient s’y impliquer de manières différentes. Une première activité épicerie devrait ouvrir d’ici quelques mois dans ce nouveau lieu dénommé « le Lien », mais c’est au printemps que le projet devrait devenir réalité avec une première proposition de plus de 1000 m2 mis en location.
En attendant, un espace a été laissé à une association qui a créé un skate-board, ce qui permet de faire venir des jeunes et de faire connaître le  lieu à des familles.


« Nous sommes animés par une mission commune »
« C’est un projet que nous menons 24 h sur 24. C’est le projet de notre couple, de notre vie. Nous avons rencontré des entrepreneurs et des associations qui partagent notre vision et nos valeurs, ce qui est primordial. Nous sommes animés par une mission commune, l’envie de créer ce lieu pour y travailler, mais aussi y avoir des activités associatives et culturelles et y vivre ensemble de manière durable. A nous de trouver les bonnes personnes pour créer le lien  » conclut notre interlocutrice.



 Entre nous :

> Grande satisfaction : « Le collectif que l’on a monté a été tout de suite plein d’enthousiasme et aidant dans la réflexion et dans le bricolage.»

> Solution à trouver prochainement ? « On a plein de problèmes et donc plein de solutions à trouver, les démarches administratives, les réponses environnementales, les permis de construire, la Covid… C’est une véritable aventure en cours…»



Je m’engage à apporter mon expérience sur un projet similaire : Camille Rigaud - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Pour les plus curieux : Camille Rigaud - Tél. 06 82 61 32 88

Partager cet article de ICI, tout va bien
Pin It

REDACTION

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus