Bordères-sur-l’Echez | 65

Cinq ans de « combat » mené par une association contre un projet de traitement des déchets. Le récit d’une mobilisation locale qui met en avant détermination, force des liens tissés au niveau national, compétences et stratégie des acteurs sur le terrain, sans oublier les moments de fête. Aujourd’hui l’expérience acquise se met au service d’autres combats.

Plaisance-du-Touch | 31

C’est l’histoire d’un « grand projet inutile, d’un méga centre commercial  » comme le nommaient ses opposants, mais aussi de dix-sept années de lutte, de bataille juridique, de ténacité et d’arguments soutenus par des citoyens non rompus à ce type d’exercice. Comment la panoplie de combat d’un collectif s’est-elle mise en place ?

Saint-Jean-de-Luz | 64

En juin 2020, un projet de parc de loisirs pour surfeurs à base de vagues artificielles émerge sur la côte basque avec vue sur l’océan. Ce choix d’aménagement du territoire aux multiples impacts environnementaux et énergivores va rencontrer une opposition gagnante menée par un collectif. Cette résistance contemporaine donnera vie à un guide écrit par l’un des acteurs.

Ossun | 65

Les habitants d’un village, toutes générations confondues, se mobilisent pour s’opposer à un modèle économique productiviste ne tenant pas compte de leur cadre de vie. Connaissance du territoire, détermination et implication feront la victoire mais aussi la force de cette association qui, après 3 années de lutte, s’est mise en veille mais reste vigilante.

Villeneuve-sur-Lot | 47

Adolescent, seul le vélo lui permettait de sortir, de sillonner la campagne, de revenir de l’école sans attendre le bus. Etudiant, il expérimente alors le vélo dans la ville, y mesure sa place mais aussi comprend qu’il faut agir en son nom. L’engagement pour un projet local prend naissance…

Toulouse | 31

D’une liste citoyenne hier, à l’élection aujourd’hui de plusieurs membres dans l’opposition municipale de la quatrième ville de France, le chemin a nécessité trois années. Comment des citoyens sont passés à l’action localement, à partir d’une association, pourquoi et comment l’un des fondateurs est passé à l’action ?

Aubiac, Belin-Beliet | 33

Calmer une colère, flirter avec l’utopie, trouver et s’impliquer dans une action la plus juste pour soi, échanger sur et pour la nature, signer un véritable pacte sur l’avenir en mettant au cœur de son projet la biodiversité, tel est le parcours d’un citoyen aujourd’hui heureux.

Lussagnet-Lusson | 64

Forts d’une expérience d’amis, ils ont réalisé le projet d’accueillir des artistes chez eux, en pleine campagne. Quelques soirées par an, la grange devient salle de spectacle, le jardin lieu d’une restauration de partage.
Alors que la 27e soirée se prépare, la crainte de ne pas faire salle comble est toujours là mêlée cependant pour les hôtes du lieu au plaisir à venir.

Bordeaux | 33

Le placement de l’épargne dans un Mouvement qui fait « pousser les fermes », c’était un premier pas pour celui qui n’a jamais oublié ses origines familiales.    
Plus disponible aujourd’hui, il poursuit son engagement en tant que bénévole au sein de l’une des structures régionales.

Arreau | 65

Une carence en personnel social, la connaissance d’une association, d’une assistante sociale, le hasard… Tout cela a créé la rencontre entre une famille installée depuis peu dans un village et une mère et sa fille arrivées des Balkans.
Le contrat ? Que chacun y trouve un juste échange et puisse poursuivre son chemin enrichi par cette expérience.

Mareuil | 24

De la grande maison, pleine de vie, pleine de livres… à un projet d’habitat participatif, comment fait-on le pas ?
Le hasard de rencontres certes, mais plus encore, l’envie de partager, de s’alléger, d’avoir un projet en harmonie avec les vrais besoins de son quotidien.

Panassac | 32

La rénovation d’une maison récemment acquise, un changement de vie amenant à regarder le coût des énergies, la rencontre d’une association citoyenne dédiée à des projets de production d'énergie renouvelable et le choix d’aller vers une autoconsommation prend alors forme.

Lannemezan, Capvern… | 65

Né contre l’installation d’une scierie industrielle et porteur d’un nom qui se veut une injonction de défense pour la forêt, le collectif mène aujourd’hui un projet aux valeurs constructives dans son approche forestière, respectueux de la nature et issu de consultations citoyennes. Un nouveau rapport aux forêts semble se dessiner…

Masquières, Tournon d’Agenais, Trentels  | 47

Située sur une zone rurale à revitaliser une association expérimente de nouveaux modes de vivre et de travailler à partir de la création d’un éco système coopératif. Pièces maîtresses et fondatrices du modèle : relocaliser la production, s’appuyer sur la monnaie locale et assurer un revenu d’autonomie aux habitants désireux d’expérimenter ce modèle.

Ibos, Tarbes | 65

Dix ans pour créer un territoire plus juste, plus durable, plus équitable à partir de solutions concrètes. Comment ? En créant des passerelles avec ceux qui ont envie d’évoluer dans leurs pratiques, de s’inspirer des expériences déjà existantes sur le territoire, mais aussi en construisant de nouveaux imaginaires. La méthode se veut participative, joyeuse, « agissante ».

Lembeye | 64 

Voici plusieurs mois un rucher école s’est monté dans le nord Béarn. Si l’initiative ne bénéficie pas d’un contexte facile, l’association se dit optimiste au regard de l’accueil qu’elle a reçu localement. C’est le moment de venir butiner quelques leçons de vie sur les abeilles, la biodiversité… Et pour ceux qui ont envie de dispenser leur savoir de donner des ailes à cette association.

Maurens | 32 / Léguevin – Toulouse | 31

Hommes de défis, ils se rencontrent par hasard autour d’une passion. Le premier est agriculteur, le second boulanger. Ce dernier souhaitant panifier une ancienne céréale, leurs métiers vont alors converger pour l’agriculteur il s’agit de rompre avec l’image que l’on a de l’agriculture bio.
et montrer qu’une grande exploitation en bio peut s’adapter à des demandes « de niche ».

Urrugne | 64

Des porteurs de projets éthiques et environnementaux, des personnes compétentes bénévoles qui mettent leurs connaissances au service du changement et un maître-mot la mutualisation, c’est le point de départ d’un collectif et d’un concept audacieux qui veut stimuler le passage à l’acte et l’accompagner afin de multiplier les chances de réussite de chacun.

Bayonne | 64

Fondée voici quelques mois pour défendre les droits et les idées des habitants des quartiers populaires, une association crée un journal mettant en avant les personnes, leur quotidien in situ. L’objectif demain est d’ouvrir ce media aux habitants afin qu’il soit réalisé par eux. En attendant le 2e numéro va sortir mi-avril et on cherche des bénévoles pour le distribuer.

Toulouse | 31

Nostalgique du savoir-faire de ses ainés et de leur boîte à outils, un ingénieur de l’aéronautique crée un espace de bricolage en libre-service. Ouvert en 2014, l’atelier des bricoleurs est aujourd’hui une SCIC avec le projet d’un « tiers lieu des savoirs manuels » (et numériques) soutenue par des entreprises, des artisans, des associations, tous engagés dans le développement durable et la transmission des savoir-faire. Vous pouvez intégrer l’aventure…

Agen - 47

Ils sont jeunes, moins jeunes, ils travaillent ou pas… Point commun : ils ont de l’énergie et donnent de leur temps au service du climat.
Depuis 2018, les collectifs naissent en France, sans chef à leur tête, pour porter des initiatives de sensibilisation, des actions d’information.
Qu’ils s’engagent dans des actions à court ou long terme, leur détermination reste intacte.

Prochainement, ils emménageront dans la ferme gasconne qu’ils ont achetée et fait rénover pour y vivre ensemble. Démarré à 4 personnes, l’habitat partagé en abritera 15 au final. Constitution du groupe, réaménagement du lieu, choix des espaces, suivi des travaux, entretien du lieu et vie demain sur celui-ci, l’habitat partagé est-il un long fleuve tranquille ? On pourrait le penser.

REDACTION

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus