Collectivités et locaux

  • « Mon projet ne pouvait naître qu’en zone rurale »

    Buros | 64

    Selon l’heure, le lieu se veut bar ou café culturel, mais aussi guinguette aux beaux jours. Porté par une jeune femme de la région parisienne, récemment installée dans la commune, le projet a de suite séduit l’équipe municipale. Plus d’un an après, l’espace est devenu un « lieu d’ancrage » où l’on se rencontre à travers des activités, des propositions culturelles ou tout simplement en venant prendre un café. Jeunes et moins jeunes apprécient…

  • Aider les gens à construire de belles choses, à faire de la politique

    Des listes citoyennes se mettent en place en France avec la volonté d’inventer de nouvelles façons de faire vivre la démocratie communale. Pour accompagner ce mouvement, des outils didactiques, des méthodes de travail, des ouvrages pratiques ont vu le jour, parmi eux : « Oser s’impliquer dans la vie politique locale ». L’auteur, un simple citoyen, invite ses lecteurs à passer à l’action.

  • Café, espaces partagés… Telle une invitation à la transition écologique

    Castanet-Tolosan | 31

    Une envie de réagir, d’agir, d’en faire plus en matière écologique, d’intégrer des valeurs d’économie sociale dans la poursuite de sa route professionnelle, un projet pour un lieu, une énergie à entraîner d’autres personnes, complémentaires, qui voulaient « en être », des interlocuteurs au sein de la municipalité réceptifs et plus encore aujourd’hui ; les ingrédients sont posés pour créer un café associatif de sensibilisation à la transition… dans lequel la Maîtresse des lieux invite les visiteurs « à entrer dans la danse ».

  • Comment inviter les candidats à co-construire des alternatives territoriales…

    Voici plusieurs mois un « pacte pour la transition » a été proposé par les ONG, les associations nationales, locales et les citoyens à destination des collectivités territoriales. Réseau Action Climat et Alternatiba à partir des « alternatives territoriales » propose de co-construire des politiques locales et d’organiser le suivi des engagements des futurs élus.

  • Construire avec les habitants et renforcer le lien social

    Lasserre-Pradère | 31

    Porté par un foyer rural, un café associatif se met en place à partir d’un collectif, après avoir recueilli les envies des habitants. Ouvert depuis 3 ans, le café a reçu le label « comme à la maison » décerné par le département aux lieux culturels atypiques. Espace d’ateliers et de rencontres également, le café s’est rapproché du centre social de la commune. Ici, la lassitude n’a pas de beaux.

  • Culture et idées sous le panache Occitan

    Lautrec | 81

    Estampillé « beau village de France », berceau de la famille Toulouse Lautrec, cité du pastel, capitale de l’ail rose, ce village médiéval situé en Pays de Cocagne est désormais réputé pour son café à l’accent occitan. Certains disent que l’on s’installerait dans la commune pour se rapprocher de ce lieu atypique. Magie du lieu, des hommes et des femmes qui le font vivre…

  • Et si une gestion démocratique des forêts était en train de s’inventer ?

    Lannemezan, Capvern… | 65

    Né contre l’installation d’une scierie industrielle et porteur d’un nom qui se veut une injonction de défense pour la forêt, le collectif mène aujourd’hui un projet aux valeurs constructives dans son approche forestière, respectueux de la nature et issu de consultations citoyennes. Un nouveau rapport aux forêts semble se dessiner…

  • Faire de la politique autrement, fondée sur la démocratie permanente

    Toulouse | 31

    D’une liste citoyenne hier, à l’élection aujourd’hui de plusieurs membres dans l’opposition municipale de la quatrième ville de France, le chemin a nécessité trois années. Comment des citoyens sont passés à l’action localement, à partir d’une association, pourquoi et comment l’un des fondateurs est passé à l’action ?

  • Les Conseils municipaux des enfants ouvrent-ils la voie aux citoyens de demain

    Ibos 65 / Capbreton 40 / Audenge 33 /…


    Si chaque Conseil municipal des enfants présente des spécificités selon la commune, sa vitalité et sa pérennité reposent au départ sur un choix politique de la municipalité qui devra être  mené avec pédagogie.  A Ibos (65), commune de 3000 habitants,  l'instance représentative des jeunes a été prise au sérieux depuis l'origine et constitue un véritable espace d'expression et d'action.

  • Pour un passage à l’action transversal, inclusif et joyeux en matière d’environnement

    L’Isle-Jourdain | 32

    Avec une équipe municipale mobilisée en matière d’environnement, des agents de la collectivité prenant en compte de nouvelles pratiques, le soutien auprès des habitants, la commune du Gers a adopté le leitmotiv du « passage à l’action » qui se veut transversal, inclusif et joyeux.

  • Quand l’expression citoyenne reprend vie au sein de la cité

    Talence - 33

    Autour d’une équipe de jeunes actifs, une association souhaite mobiliser les habitants d’une commune de 40 000 habitants pour alimenter le débat citoyen et contribuer de façon positive à construire le futur proche de leur ville. Une proposition qui trouve son public…

  • Quand l’engagement local emprunte la piste cyclable

    Villeneuve-sur-Lot | 47

    Adolescent, seul le vélo lui permettait de sortir, de sillonner la campagne, de revenir de l’école sans attendre le bus. Etudiant, il expérimente alors le vélo dans la ville, y mesure sa place mais aussi comprend qu’il faut agir en son nom. L’engagement pour un projet local prend naissance…

  • Quand le lieu des possibles prend son envol

    Saint Paul La Roche | 24

    Malgré une dynamique associative sur le territoire, une bande de copains, copines, fait le constat d’un manque de lieu pour se rencontrer, partager des expériences, accueillir des spectacles… L’opportunité d’un local vacant sur une commune va être l’occasion de postuler à travers un projet de café associatif. Dès l’ouverture en juin 2021, les jeudis soir deviennent des rendez-vous incontournables…

  • Quand les collectivités facilitent la mise en place de l’accueil familial

    Le Pizou 24

    Alternative à la maison de retraite, l’accueil familial présente de nombreux avantages, coût financier moindre, stimulation du groupe et relations humaines privilégiées. Frein à son développement : le statut des accueillants en étude depuis 30 ans. Pour faciliter la proposition de ce service, des collectivités locales n’hésitent pas à construire des maisons qu’elles mettent à disposition des familles d’accueil moyennant un loyer.

  • Quand les élus s’intéressent à leur forêt…

    Montsaunès | 31

    Depuis près de 20 ans, une commune rurale a fait le choix d’opter pour une sylviculture par régénération naturelle. Ce passage à une gestion forestière plus douce a permis de voir réapparaître différentes strates, sous bois, arbustes, biodiversité …  Elle est le résultat d’une pratique initiée par un garde forestier et de l’écoute active des élus.

  • Quand une petite commune déploie ses champs du possible

    Lagraulet du Gers - 32

    Labellisée « Territoire bio engagé* » depuis 2014, Lagraulet du Gers est la petite commune qui montre par l’exemple au fil des ans  tout ce qui peut se faire en local pour l’environnement. Et il s’en fait…  Suivez le guide, son maire.

  • Quel est le nom de ce village qui a choisi l’écologie pour développement ?

    Saint-Pierre-de-Frugie  24

    Petite devinette. On peut se rendre dans ma commune en voiture ou à pied par les sentiers de randonnées ; on y prend plaisir à visiter mon patrimoine restauré avec des matériaux écologiques, à acheter des produits locaux bio mais aussi à s’attabler dans le restaurant et à loger en gîte ou au refuge. Je suis, je suis : la commune de Saint-Pierre-de-Frugie en Dordogne.

  • Un département se tourne vers ses habitants pour co-construire des projets collectifs

    Gers - 32

    Une voie semble s’ouvrir pour réinventer des formes de concertation, de décision et d’expression citoyenne avec la capacité de réorienter les ressources publiques.
    Dans le Gers, exemple unique en France,  le budget participatif  a été proposé au niveau du département. La deuxième édition démarre… avec autant d’engouement.

  • Une société d'économie mixte locale implique une coopérative d'habitants dans la transition énergétique

    Escource 40 - Communauté de Communes Coeur Haute Lande

    L'histoire commence par une tempête, mettant 60% de la  forêt de la commune d'Escource (40) à terre. Elle se poursuit par la réaction d'un homme, le maire, qui ne veut pas céder à la facilité pour combler une perte de recette communale. Il va alors entraîner la Communauté des Communes, la Région, l'État, les entreprises et les agriculteurs dans un projet novateur en matière de transition énergétique. Et les citoyens ? Ils ont aussi leur place et demain ils donneront de la voix à travers une coopérative.

REDACTION

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus