Culture en partage

  • Le regard sur les saisons, le temps que l’on apprivoise, la relation « jeune-vieux »…Vive les Raymond !

    Nous voici dans un hameau comme il en existe beaucoup, beaucoup encore, qui se situe dans le Sud Ouest et plus précisément en Dordogne, le héros faisant allusion au « gouillat », nom donné au gamin(e) du Périgord. «Mon voisin Raymond » est une  BD de Troubs qui parle d’un temps passé ? Non, qui parle d’aujourd’hui  avec des dialogues de la simplicité du quotidien et un dessin aux couleurs flamboyantes, le tout donnant vie à une relation de voisinage pleine de partage et d’entraide.

  • Ivre, un homme annonce sa candidature à la Présidence. Sourions, c’est une comédie.

    Michel, ivre, se retrouve sur une scène des fêtes de Bayonne et prend la vedette aux chanteurs. Avec une verve convaincante, il exprime son désarroi de la classe politique. Le lendemain Internet est passé par là, la pression médiatique monte… Michel va-t-il bousculer les élections présidentielles ? « L’homme qui ne voulait pas devenir Président » est le premier roman de Julien Leclercq qui ne recommande pas la modération en fiction !

  • « Mon projet ne pouvait naître qu’en zone rurale »

    Buros | 64

    Selon l’heure, le lieu se veut bar ou café culturel, mais aussi guinguette aux beaux jours. Porté par une jeune femme de la région parisienne, récemment installée dans la commune, le projet a de suite séduit l’équipe municipale. Plus d’un an après, l’espace est devenu un « lieu d’ancrage » où l’on se rencontre à travers des activités, des propositions culturelles ou tout simplement en venant prendre un café. Jeunes et moins jeunes apprécient…

  • « Pendant que le loup n’y est pas »… l’équilibre écologique est rompu

    Sarrant | 32

    Les contes et autres histoires enfantines font du loup le grand méchant … Dans cette « fable » où son rôle est primordial, il apparaît ni bon ni mauvais mais utile à l’équilibre de l’écosystème de l’île. Inspiré d’une histoire vraie, le récit aux allures de documentaire, fera à coup sûr changer l’imaginaire du loup auprès des jeunes et moins jeunes lecteurs.

  • « Quand la jeunesse hausse le ton » pour conjuguer musique et conférence sur l’environnement

    Dax - 40

    De jeunes Landais originaires des petits villages du département, organisateurs de manifestations  locales ont eu envie de mutualiser leurs expériences, de regarder leur monde proche et au-delà en tant que citoyens. Les idées fusent, le  You-F Festival nait et accueille  quelques mois plus tard plus de 13000 visiteurs et spectateurs  aux arènes de Dax.

  • « Un agriculteur ? Mon voisin, je vais à sa ferme chercher le lait tous les matins… Et s’il n’est pas là, je prends le lait dans le réfrigérateur et je laisse l’argent »

    Caubios-Loos  - 64


    … C’est la carte blanche de David Morazin, comédien et metteur en scène de la Compagnie théâtrale « Tout droit jusqu’au matin » installée à Sauvagnon, près de Pau.  Comme un appel au partage, leurs spectacles se terminent toujours par : « Et à l’humanité par-dessus tout »… Et si la relation humaine démarrait  avec son voisin, ici agriculteur. 

  • « Un bijou associatif et culturel de la ruralité à respecter et à accompagner »

    Larbey 40

    Café, boulangerie, maison d’édition et depuis 10 ans café associatif, la vieille bâtisse a semble-t-il encore de belles années devant elle à en croire sa jeune équipe, du Président à ses salariés. Et tout cela dans un village landais de 250 habitants.On veut en savoir plus…

  • « Vivre à un rythme à échelle humaine »… ou le récit d’un jeune pâtre

    Il rêvait de solitude, de longues marches, de grands espaces… Il a choisi comme une évidence d’être pâtre au cœur des Pyrénées. Le récit « vérités » de Brice Delsouiller nous livre les siennes et nous renvoie aux nôtres.
    « Des nuages dans la tête » propose une version illustrée par Paul Iratzoquy dont les dessins au fusain appuient les contrastes de cette vie heureuse et pleine d’inconfort.

  • À travers des récits, faire rêver et cheminer les idées

    Marssac-sur-Tarn | 81

    Quand son métier de journaliste ne s’exerce plus dans les conditions de temps et d’investigation nécessaire, que faire ? Du journalisme en restant fidèle à ses valeurs. Le résultat : la création d’un magazine régional au pouvoir oxygénant pour le lecteur à travers le récit de solutions positives d’acteurs locaux.

  • A travers une mystérieuse histoire, déranger la routine…

    Nailloux | 31

    Qu’est ce qui peut faire « basculer » un cargo de marchandises ? La météo ? Un accident ? Non, une baignade en mer autorisée par sa commandante. Ce moment transgressif, en suspens, va faire surgir un avant et un après pour chaque membre de l’équipage. Et si cette irruption du mystère dans la routine de la vie à bord d’un cargo offrait à chacun la possibilité de trouver sa place sans donner place au pouvoir.

  • Accorder et partager les cultures pour faire lien

    Saint Denis de Pile | 33

    L’accès à la culture pour tous est dans les gênes de cette association créée voici près de 10 ans avec la volonté première que les adhérents y expriment aussi leur culture. En se rapprochant d’une communauté de gens du voyage importante de la commune la volonté de l’association était de prendre en compte une culture, de créer du lien et de faire ensemble aujourd'hui et demain.

  • Besoin de prendre du champ, de la hauteur sur l’actualité…?

    Arras-en-Lavedan | 65

    « Passeur d’histoires » , « passeur d’idées », les libraires permettent d’accéder à un choix de livres qui partent souvent de la demande du lecteur … quand celle-ci tourne autour d’un besoin d’éclairage, d’un besoin de prendre du champ au regard de l’information immédiate, l’envie serait d’aller vers une collection dont le nom répondrait à la définition : « communiquer un maximum d'informations pertinentes à un maximum de gens présents … avec la nécessité d’en débattre». Son prix très abordable facilitant ici sa propagation.

  • C'est une maison en galets, adossée à la culture…On se retrouve ensemble…

    Poucharramet 31

    Il y a dix ans, une association répond à un appel à projet communal, le remporte en proposant de faire un lieu d'information et de sensibilisation à l'environnement. Sauf que le besoin n'est pas là. Changement de programme, sans renier leurs convictions, les jeunes initiateurs créent au même endroit le café culturel la Maison de la Terre, à 30 km de Toulouse et reçoit désormais l'appui de la Communauté de Communes. Aujourd'hui 8000 personnes fréquentent ce lieu par an.

  • Café, espaces partagés… Telle une invitation à la transition écologique

    Castanet-Tolosan | 31

    Une envie de réagir, d’agir, d’en faire plus en matière écologique, d’intégrer des valeurs d’économie sociale dans la poursuite de sa route professionnelle, un projet pour un lieu, une énergie à entraîner d’autres personnes, complémentaires, qui voulaient « en être », des interlocuteurs au sein de la municipalité réceptifs et plus encore aujourd’hui ; les ingrédients sont posés pour créer un café associatif de sensibilisation à la transition… dans lequel la Maîtresse des lieux invite les visiteurs « à entrer dans la danse ».

  • Comment relancer l'activité dans une vallée ? Et si cela démarrait par une expérimentation personnelle et généreuse…

    Bagnères-de-Bigorre, le Hourc - 65

    Ils sont deux aujourd'hui mais l'envie de transmettre leur expérience à partir de la restauration d'une grange foraine perchée à 1100 m d'altitude pourrait vaincre la montagne. En additionnant les techniques ancestrales aux technologies renouvelables, ils nous font découvrir un patrimoine oublié, une manière de bien vivre et l'élaboration d'un projet artistique comme ouverture à l'échange et au dialogue. La visite peut commencer….

  • Construire avec les habitants et renforcer le lien social

    Lasserre-Pradère | 31

    Porté par un foyer rural, un café associatif se met en place à partir d’un collectif, après avoir recueilli les envies des habitants. Ouvert depuis 3 ans, le café a reçu le label « comme à la maison » décerné par le département aux lieux culturels atypiques. Espace d’ateliers et de rencontres également, le café s’est rapproché du centre social de la commune. Ici, la lassitude n’a pas de beaux.

  • Culture alternative et débats proposés par des « enfants pas sages »

    Mauvezin | 32

    C’est l’histoire d’un collectif qui s’est rencontré à travers l’AMAP de la commune et qui voulait aller plus loin en créant un espace de culture alternative dédié à la rencontre et au partage. Sans café fixe dans un premier temps, « les enfants pas sages » comme on pourrait les nommer, se sont posés, sans perdre de vue que les luttes sociales d’hier sont un outil pour agir aujourd’hui.

  • Culture et idées sous le panache Occitan

    Lautrec | 81

    Estampillé « beau village de France », berceau de la famille Toulouse Lautrec, cité du pastel, capitale de l’ail rose, ce village médiéval situé en Pays de Cocagne est désormais réputé pour son café à l’accent occitan. Certains disent que l’on s’installerait dans la commune pour se rapprocher de ce lieu atypique. Magie du lieu, des hommes et des femmes qui le font vivre…

  • De yaka, yaka faire à… YakaBooks, maison d'édition citoyenne

    Lectoure-32

    De l'idée à la réalisation, est-ce si simple ? Dans l'aventure de YakaBooks on serait tenter de le dire au regard du parcours de ses créateurs, de leurs compétences et de leur engagement citoyen à faire du livre, pour tous les âges, un produit de qualité abordable.Le prix des ouvrages chez YakaBooks ? 2 €.

  • Découvrir l’histoire de l’immigration de sa famille par le témoignage et le théâtre

    Saint-Aubin-de-Cadelech 24

    La Dordogne a connu après la première guerre mondiale et jusqu’aux années 40 une forte immigration ; d’abord avec les bretons, puis les italiens, les espagnols et enfin les alsaciens pour quelque temps.
    L’exode, l’arrivée, l’installation et la vie de ces hommes et femmes, oubliés de l’histoire avec un grand H a été écrite par Claude Fosse en recueillant les témoignages de ces familles immigrées vivant encore sur le département.
    Elle a donné lieu à des spectacles qui ont permis de faire entendre cette épopée pour la première fois à leur propre famille.

REDACTION

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus