Vitry sur Seine | 94

Dans une petite boutique sympathique, deux fauteuils en rotin tendent les bras aux visiteurs, comme on les appelle dans ce lieu. Tout autour, des livres, la machine à café… Ici, on prend le temps d’ouvrir un ouvrage, de s’asseoir, de discuter. Vous êtes dans une librairie solidaire et d’éducation populaire. En route pour la visite…

Bordeaux | 33

Et si l’arbre coupé prenait sa revanche en étant utilisé uniquement pour l’impression de bons livres ? C’est la gageure d’une maison d’édition dont l’histoire a démarré par la complicité d’un duo d’amateurs professionnels. En 20 ans leur catalogue aux couleurs forestières a grossi avec humour et sérieux. Provocateurs ou insolents ? Nous choisissons insolents joyeux !

Toulouse | 31

Faire émerger la parole, créer un espace de réflexion collective, permettre le dialogue sur les thèmes de la laïcité, de la lutte contre toute forme de discriminations... Autant de demandes formulées aujourd’hui par des écoles, des collèges qui ont amené une compagnie de théâtre à animer des spectacles de théâtre-forum.

Arras-en-Lavedan | 65

« Passeur d’histoires » , « passeur d’idées », les libraires permettent d’accéder à un choix de livres qui partent souvent de la demande du lecteur … quand celle-ci tourne autour d’un besoin d’éclairage, d’un besoin de prendre du champ au regard de l’information immédiate, l’envie serait d’aller vers une collection dont le nom répondrait à la définition : « communiquer un maximum d'informations pertinentes à un maximum de gens présents … avec la nécessité d’en débattre». Son prix très abordable facilitant ici sa propagation.

Vic-en-Bigorre | 65

Une réflexion sur le réchauffement climatique proposé par un scientifique pour permettre le débat avec élus et citoyens réunis. Avec bienveillance il pose la question : à quoi serviraient la science et la connaissance sans partage ? Que serait la réalité scientifique si elle était coupée du monde et des valeurs morales ?

Mont-de-Marsan | 40

L’histoire d’une famille sur quatre générations avec en fil conducteur une relation aux arbres omniprésente pour chacun des personnages. Une fable écologique sombre ? Non, une mise en garde sur les enjeux de notre époque afin de comprendre la place de la nature dans nos vies, notre lien avec elle et l’urgence à agir.

La Brède | 33

Une aventure animale et humaine pour sauver la planète ? Les héros, côté animaux, un tardigrade et un mammouth laineux; Côté humains, une jeune biologiste et un glacionaute-généticien. Imagination ou réalité ? Vous avez une seule  envie, celle de tourner les pages.

Périgueux | 24

L’histoire racontée est celle de l’auteur pour qui le déclic se fait en entendant à la radio la démission de Nicolas Hulot et lorsqu’il évoque « la biodiversité fond comme neige au soleil ». Sans rien connaître au jardinage, l’auteur va observer, défricher, planter, bouturer, laisser-faire… Explications, humour, avec une belle place aux insectes et aux animaux dans ses illustrations.

Arudy | 64

Trois nuits avec une artiste peintre, impressionniste engagée… L’auteur ose la fiction à travers un séjour champêtre qui se veut inspirant pour l’artiste mais aussi son couple. La force des paysages, les bains dans la rivière, la rencontre avec Nine… Des expérimentations nocturnes surgissent de nouvelles couleurs, de la matière à peindre et une femme libre.

Nailloux | 31

Durant l’été, les librairies rivalisent d’idées et d’animations. D’où l’idée de pousser la porte de la librairie d’une commune de 4000 habitants qui vient de fêter ses treize ans. A la rencontre d’un lieu « bulle », d’une libraire et de son équipe, de l’actualité estivale, et d’une proposition de lecture.

Maubourguet | 65

L’aventure dévoilée ici met en scène une apiculture douce, une entreprise conçue comme un éco-lieu, une exposition dédiée à l’abeille blanche et une performance artistique du quotidien au pays des abeilles. Créativité naturelle et créativité humaine se rejoignent parfois aux portes de l’invisible dans ces différents tableaux proposés, toujours inspirés par la passion des abeilles.

Saint Denis de Pile | 33

L’accès à la culture pour tous est dans les gênes de cette association créée voici près de 10 ans avec la volonté première que les adhérents y expriment aussi leur culture. En se rapprochant d’une communauté de gens du voyage importante de la commune la volonté de l’association était de prendre en compte une culture, de créer du lien et de faire ensemble aujourd'hui et demain.

Argelès-Gazost | 65

Le spectacle en plein air goûté dans le cirque de Gavarnie pendant des années en tant que metteur en scène et comédien dans le cadre du festival est désormais un univers qu’il privilégie. Aussi aujourd’hui, dans sa dernière création, il invite le spectateur à une promenade entièrement dédiée à l’arbre sous un ciel qu’il espère à nouveau étoilé pour tous.

Depuis quelques semaines, comme d’autres commerces, certaines librairies ont mis en place « le clic et collecte ». Un autre métier est né pour eux. Dans ce contexte, les professionnels se sont serrés les coudes et ont aussi été touchés par l’engagement de leurs clients. Dans les Hautes-Pyrénées, une librairie-bistrot parle de cette période avec le sourire et des projets.

Arthez-de-Béarn 64

Lorsqu’il revient au pays, comme on dit en milieu rural, c’est pour y ouvrir un café multi générationnel et y faire entrer la musique alternative, celle absente des radio. « L’oiseau » va alors transformer le café des sports du village et prendre son envol avec l’ambition d’en faire aussi un lieu de débat. Esprit consensuel, abstenez-vous !

Riscle  32

Pour la sixième année, « le festival ALIMENTERRE » d’envergure internationale se tient à Riscle. Son objectif : amener les citoyens à réfléchir sur les enjeux agricoles et alimentaires en s'appuyant sur des films documentaires. Pour ses organisateurs locaux, c’est aussi accueillir de nouvelles idées pouvant être source de solution(s) dans notre proximité.

St Sever/ Larbey  - 40

…C’est la carte blanche d’Anne-Laure Verges –responsable de la vie sociale- au Café Culturel associatif Boissec, lieu situé en pleine ruralité, au cœur de la Chalosse, dans une commune de 250 habitants. On y pénètre par différentes activités comme l’ont fait Clément, éleveur et Marie, fromagère, tous deux bénévoles aussi dans ce lieu.

Caubios-Loos  - 64


… C’est la carte blanche de David Morazin, comédien et metteur en scène de la Compagnie théâtrale « Tout droit jusqu’au matin » installée à Sauvagnon, près de Pau.  Comme un appel au partage, leurs spectacles se terminent toujours par : « Et à l’humanité par-dessus tout »… Et si la relation humaine démarrait  avec son voisin, ici agriculteur. 

St Christophe des Bardes - 33

… C’est la carte blanche de Marion de Lajartre, du collectif Trois tiers dont le slogan est « Le pari des campagnes » et qui accompagne les collectivités des territoires ruraux à recréer du lien social à partir de démarches participatives. En résidence à St Christophe des Bardes (33), le collectif a fait la connaissance de ces vignerons engagés dans le bio et la vie locale.

 Vic-en-Bigorre  / St-Lézer - 65

… C’est la carte blanche de Nathalie Curiel – libraire à Vic-en–Bigorre- partenaire également du salon du livre  organisé sur la commune et qui tout au long de l’année fait  entrer dans sa librairie la discussion, l’échange, les auteurs…
Sur ce territoire de la Bigorre, sa terre natale, elle est sensible  à ces agriculteurs qui cherchent des solutions, engagent le dialogue afin de mieux faire connaître l’agriculture à l’écoute de  la nature.

Toulouse/ St Frajoux - 31

…C’est la carte blanche de Doni Ravinet - coordinateur salarié et l’un des fondateurs de  l’association Sozhino - Association  implantée depuis dix ans dans un quartier populaire à Toulouse qui a démarré en accompagnant  les artistes locaux émergents, puis a créé un lieu d’art et dernièrement un café associatif. Il propose de découvrir un agriculteur qui voici 3 ans était encore un acteur de la culture. La  ville et la ruralité, un lien à tisser pour dessiner l’avenir… 

Saint-Pierre-de-Clairac - 47

… C’est la carte blanche d’Elodie Sauvage-Férezin du Hang’art, café-restaurant solidaire et lieu culturel d’Agen. Si le modèle économique de la restauration est basé sur la collecte de denrées, la qualité des produits s’est imposée dans ce lieu dès le départ… Pas étonnant de l’apprécier chez un maraîcher qu’elle nous propose de connaître.

REDACTION

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus