Citoyens en action

  • « Je fais l’expérience d’un monde que je voudrais voir émerger »

    Pau 64

    Si l’évocation du zéro déchet vous fait peur, vous amène à imaginer un monde triste, sans saveur, sans envie, sans fantaisie… Et si les bons gestes mis en avant par les écolos de service vous font culpabiliser sur vos comportements pas toujours exemplaires… vous n’avez pas rencontré les bonnes associations, ni les bonnes personnes.

  • "En résidence avec le Collectif sur la Commune nous avons rencontré des vignerons engagés très tôt dans le bio et dans la vie locale »

    St Christophe des Bardes - 33

    … C’est la carte blanche de Marion de Lajartre, du collectif Trois tiers dont le slogan est « Le pari des campagnes » et qui accompagne les collectivités des territoires ruraux à recréer du lien social à partir de démarches participatives. En résidence à St Christophe des Bardes (33), le collectif a fait la connaissance de ces vignerons engagés dans le bio et la vie locale.

  • Chateau-Neuf des Peuples : un élixir culturel, artistique et économique en devenir dans le Gers. Les dégustations ont déjà commencé.

    Belmont-32

    Le château de Belmont, au sud de Vic-Fezensac, abrite depuis 2017 le siège social de l'association Chateau-Neuf Des Peuples, clin d'oeil humoristique au célèbre vignoble des côtes du Rhône mais surtout un projet généreux dévoilé par ses propriétaires artistes qui veulent en faire un lieu de passage, de rencontres et d'expressions.

  • Comment inviter les candidats à co-construire des alternatives territoriales…

    Voici plusieurs mois un « pacte pour la transition » a été proposé par les ONG, les associations nationales, locales et les citoyens à destination des collectivités territoriales. Réseau Action Climat et Alternatiba à partir des « alternatives territoriales » propose de co-construire des politiques locales et d’organiser le suivi des engagements des futurs élus.

  • Et si demain commençait aujourd’hui

    Changer de paradigme, cette crise sera-t-elle un élément déclencheur ? C’est la question que l’on peut se poser certains retours.
    Alors d’accord… mais ce serait pour quand ? Ici, la réponse est avancée « On ne croit pas au jour d’après, on croit au tout de suite »  selon l’association toulousaine Sozinho ( https://www.sozinho.org). Les solutions sont ainsi multiples et riches comme vous allez le lire…

  • La transition écologique : on commence par quoi ? Suivez le guide …

    L’urgence climatique, une opportunité pour  mettre la tête dans le guidon … et surtout de la relever en se posant les bonnes questions qui vont nécessiter de changer un peu, beaucoup mais aussi passionnément nos comportements… De l’information, des idées simples à mettre en œuvre « Famille en transition écologique » est une nouvelle aventure de la Famille Pichon (Jérémie,  le papa qui écrit et fait des conférences) et Moret (Bénédicte , la maman qui est l’illustratrice). On les suit avec plaisir… Les rattrapera-t-on ?

  • Le vélo… ils en parlent vraiment autrement

    Boucau | 64

    Un atelier vélo associatif uniquement voué à faire de la mécanique ? Non, ces  passionné(e)s du savoir-faire artisanal, des pièces anciennes, du graphisme… et du vélo, ont mis tout en commun pour parler autrement de mobilités douces et donner naissance à un évènement quelques mois après leur création… À parcourir à vélo.

  • Mailler le village, mieux maîtriser l’alimentation, rendre le bio plus accessible

    Montbrun-Lauragais-31

    La réappropriation de la terre communale par les habitants de Montbrun-Lauragais avec l’accord de la Mairie a permis de créer un verger et un potager, ouvert à ses habitants.
    Le collectif citoyens "grains de pollen" aura mis deux ans pour faire germer l’idée. Au regard de ce succès, il compte bien aller plus loin en créant une coopérative d’achats de produits bios.

  • Pour un nouveau contrat social équitable et solidaire entre citoyens et paysans

    Nérac 47

    Lancé en septembre dernier, le mouvement « Nous voulons des paysans » souhaite aider les paysans à s’orienter vers un système plus vertueux et participer à l’installation de nouveaux paysans à la campagne. C’est ainsi que « Nous voulons des coquelicots », après deux ans d’action en faveur de l’interdiction des pesticides, se pare d’une nouvelle identité et opte pour de nouvelles façons d’agir. A Nérac on s’organise pour mettre en place ce changement…

  • Proposer ses compétences au prix du temps pour s’ouvrir aux richesses des relations sociales

    Biarritz 64/Agen/Bordeaux/Canéjan 33/Pau 64/…

    Je, tu, il, nous avons tous des compétences, c’est une évidence parfois oubliée et encore plus lorsque la retraite a déjà pointé son nez. S’appuyant sur un concept québécois, les accorderies mettent en musique ces savoir-faire afin de créer et nourrir l’échange et la convivialité dans un quartier. Le service rendu y est réglé en "chèques temps".

  • Une boulangerie pétrie au consensus

    Uzeste | 33

    Les habitants d’un village  se regroupent en association puis aujourd’hui en coopérative pour créer une boulangerie. Dans le collectif, certains aiment la baguette blanche, d’autres le pain au levain à la mie dense. Selon le principe du consensus cher au collectif, l‘offre tiendra compte de tous les goûts, le pain pour tous est né.

  • Valeurs, convictions et déterminations sont toujours présentes et le plus souvent renforcées

    « Elles sont toujours là », « encore plus présentes », « plus que jamais », « elles s’affirment », « se confirment », « se renforcent »,  « restent les mêmes », « toujours plus fortes »… Bref, la tornade sanitaire n’a pas ébranlé leurs convictions, ni les valeurs qui sous-tendent leurs activités. Mais quelles sont celles qui sont aujourd’hui mises en exergue et sur lesquelles l’avenir va se bâtir ?

REDACTION

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus