Biodiversité, environnement

  • Des sentiers pour découvrir la ville dans la nature

    Bordeaux | 33

    Étudiants en architecture, ils ont voulu réinventer leur métier en allant au contact des habitants. Cette exploration de la démocratie participative démarrée en 1995 a donné naissance à une aventure parallèle : la randonnée périurbaine dénommée aujourd’hui les sentiers des Terres communes. Suivez le guide…

  • Du champ au four, un pain paysan 100 % local

    Bournos | 64

    Lors de leur formation professionnelle agricole, ils ne concevaient pas leur projet d’installation sans faire du pain.
    Installés depuis 6 ans, lui, est aujourd’hui le plus souvent dans les champs, elle, les mains dans le pétrin deux jours par semaine… Une belle harmonie sur ce lieu où la vente de pain se fait à la ferme pour le grand plaisir de ces paysans boulangers.

  • En route pour une culture de la transition d’ici 2030

    Ibos, Tarbes | 65

    Dix ans pour créer un territoire plus juste, plus durable, plus équitable à partir de solutions concrètes. Comment ? En créant des passerelles avec ceux qui ont envie d’évoluer dans leurs pratiques, de s’inspirer des expériences déjà existantes sur le territoire, mais aussi en construisant de nouveaux imaginaires. La méthode se veut participative, joyeuse, « agissante ».

  • Et si une gestion démocratique des forêts était en train de s’inventer ?

    Lannemezan, Capvern… | 65

    Né contre l’installation d’une scierie industrielle et porteur d’un nom qui se veut une injonction de défense pour la forêt, le collectif mène aujourd’hui un projet aux valeurs constructives dans son approche forestière, respectueux de la nature et issu de consultations citoyennes. Un nouveau rapport aux forêts semble se dessiner…

  • L’arbre et le paysage, des indispensables pour agir sur notre environnement

    Auch | 32

    Comment réapprendre notre relation à l’arbre, à son pouvoir sur le vivant ? Comment agir sur ce qui l’environne ? Depuis plus de 30 ans, une association accompagne des projets de plantation d’arbres, de haies champêtre et d’agroforesterie afin que les territoires puissent durablement produire et prospérer.

  • La cohésion sociale passerait-elle par la conservation de la biodiversité ou inversement ?

    Lasseube - 64

    Depuis des décennies, les scientifiques démontrent l’urgence à agir sur la biodiversité. Mais alors que l’intention d’agir se fait de plus en plus pressente, le passage à l’action se fait attendre. Et si celui-ci avait pour levier notre attachement au lieu et à la nature qui nous entoure, à la prise en compte de ce que l’on veut en tant qu’habitant sur ce territoire. Dans les Pyrénées-Atlantiques une commune n’a pas hésité à faire appel aux  sciences participatives pour agir.

  • La graine de l’indépendance se cultive toujours avec passion et équité

    Montpezat | 47

    Démarrée voici quarante ans sur les coteaux de l’Agenais et de la vallée du Lot, la culture de graines de semences bio est aujourd’hui assurée par une dizaine de fermes à taille humaine produisant plus de 500 variétés. Fidèle à ses valeurs initiales, le collectif se veut gardien de la biodiversité végétale pour les générations futures.

  • Le tourisme culturel, une façon de mieux connaître la mer, le littoral, les fleuves …

    Bègles  | 33

    Amener la connaissance scientifique vers le grand public par des actions de pédagogie et de tourisme culturelles avec pour thèmes le littoral, les fleuves, l'eau, le patrimoine… Tel est l’objectif de cette association qui utilise le local pour évoquer le global en matière d’environnement et cela tout au long de l’année.

  • Le vélo… ils en parlent vraiment autrement

    Boucau | 64

    Un atelier vélo associatif uniquement voué à faire de la mécanique ? Non, ces  passionné(e)s du savoir-faire artisanal, des pièces anciennes, du graphisme… et du vélo, ont mis tout en commun pour parler autrement de mobilités douces et donner naissance à un évènement quelques mois après leur création… À parcourir à vélo.

  • Quand les élus s’intéressent à leur forêt…

    Montsaunès | 31

    Depuis près de 20 ans, une commune rurale a fait le choix d’opter pour une sylviculture par régénération naturelle. Ce passage à une gestion forestière plus douce a permis de voir réapparaître différentes strates, sous bois, arbustes, biodiversité …  Elle est le résultat d’une pratique initiée par un garde forestier et de l’écoute active des élus.

  • Quand recherche et technique se conjuguent pour retrouver la biodiversité

    Arrens-Marsous | 65

    Dans le Val d’Azun, à partir d’un travail de recherche sur les semences locales, ils ont créé leur entreprise de végétalisation des sols dégradés. Le gain pour la biodiversité, le climat est évident… Coté clients, les collectivités et les entreprises privées ne sont plus à convaincre ; côté acteurs agricoles, ils ont accueilli positivement la démarche dès le départ et sont devenus des partenaires.

  • Quand une lutte rencontre une culture régionale en plein éveil

    Plogoff | 29

    Quarante et un ans après le succès d’une lutte antinucléaire, que reste-t-il d’une mobilisation locale de grande ampleur ? L’exemple de résistance toujours porteur de courage dans les luttes en cours, la création d’une association afin de garder vivante cette expérience humaine et soutenir les combats actuels, avec certainement en mémoire ce slogan emprunté au titre d’un ouvrage d’un philosophe : « L’avenir est notre affaire ».

  • Réintroduire une production agricole urbaine à partir de solutions innovantes

    Castanet-Tolosan | 31

    En créant un outil économique et social innovant autour d’une grande agglomération, une structure d’initiatives citoyennes place l’agriculture au cœur des enjeux de la société. Préservation de terres agricoles, accompagnement à l’installation de paysans, conseil auprès des collectivités dans la transition… De nouvelles formes de travail et de collaboration s’inventent afin de réintroduire une production agricole urbaine et locales.

  • Scieur, jeune et passionné d'anciens savoir-faire

    Cocumont | 47

    Créer un atelier artisanal de sciage du bois à partir d’essences locales et instiller d'anciens savoir-faire  sans renier la technologie, telle est la ligne de conduite de ce jeune artisan. Ingénieur de l’école supérieur du bois, le métier de scieur, il l’a appris comme apprenti mais aussi en allant recueillir l’expérience d’anciens bûcherons et scieurs.

  • Sortir du bois… une économie circulaire aux valeurs écologiques et humaines

    Tursac | 24

    À partir de la reprise d’une scierie familiale, un groupe de charpentiers menuisiers réuni en association souhaite revenir à l’essence même de leur métier, allant de la sélection des bois à la prise en compte de la diversité des essences et du cycle de la forêt. Une vision alternative de la gestion de la forêt à long terme qu’ils entendent co-construire avec les propriétaires forestiers locaux.

  • Sur la piste des sens… pour renouer avec un art ancien

    Sainte-Alvère | 24

    Une immersion en pleine nature proposée à « l’animal humain » que nous serions afin d’apprendre à voir et à observer les traces, mieux encore, à « suivre la piste ». L’expérience est de toutes les saisons, elle peut se vivre en famille et permet de renouer avec un savoir-faire ancien oublié. A suivre donc…

  • Un festival de films sur le développement durable pour échanger et penser à demain

    Toulouse 31

    L'histoire de FReDD démarre voici 6 ans dans un bain bouillonnant de culture scientifique autour de sujets sur le développement durable. Depuis le personnage a évolué tout en restant sérieux mais sans se prendre au sérieux. C'est ainsi que "le festival international du film de l'environnement" a grandi avec la volonté de s'adresser à tous les publics et l'envie de faire passer un message engagé et fort sur l’importance de réfléchir, de dialoguer et d'agir ensemble. L'édition 2018 qui démarre pose son regard sur l'alimentation dans les métropoles.

  • Un rucher école qui demande à prendre son envol

    Lembeye | 64 

    Voici plusieurs mois un rucher école s’est monté dans le nord Béarn. Si l’initiative ne bénéficie pas d’un contexte facile, l’association se dit optimiste au regard de l’accueil qu’elle a reçu localement. C’est le moment de venir butiner quelques leçons de vie sur les abeilles, la biodiversité… Et pour ceux qui ont envie de dispenser leur savoir de donner des ailes à cette association.

  • Une énergie renouvelable et locale tournée vers l’intérêt général

    Hasparren | 64

    Du groupement d’achat initial visant à l’installation individuelle de panneaux photovoltaïques, l’association, créée à cet effet, s’est donnée de nouvelles ambitions en matière de production d’énergie renouvelable, celles de penser collectif et territoire. Le projet particulièrement innovant regroupera habitants, communes et entreprises. Dans cette aventure, l’information sur le terrain joue un rôle prépondérant.

  • Une grainothèque… pour s’interroger sur nos modes de vie

    Durant quelques mois une  médiathèque s‘est transformée en grainothèque. Rien d’original, dit la responsable des lieux,  sauf que la graine a particulièrement bien pris auprès des lecteurs qui ont contribué à sa création, que le plaisir du partage était  au rendez-vous et que la municipalité a été surprise d’un tel engouement.

    Cazères-31

REDACTION

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus